courrier éléctronique عربي English Livre d'or Recherche Rayon de la semaine Liste de Distribution
Lettre de l’Imam al-Khâmine’î.. ..aux jeunes des pays occidentaux_29/11/2015
 

les catégories » Education & Société » Société » Environnement

Diminuer le texte Augmenter le texte Envoyer à un ami Imprimer
Les ruisseaux qui donnent la vie


Le Seigneur considère les ruisseaux et les cours d’eau comme source de puissance et de richesse de toute nation, parce que tout cours d’eau douce signifie la vie et sa perpétuation.

Certes avoir une eau abondante ne peut pas en soi garantir le bonheur et la richesse, les systèmes de transvasement d’eau jouissant de la même importance que l’eau elle-même. Les exemples existant dans les pays développés montrent qu’eux-aussi ont suivi l’exemple de la nature.

Dans la nature, le système de transvasement commence par de petits réseaux qui se transforment en d’immenses fleuves. Les grandes civilisations ont toujours vu le jour à côté de fleuves.


Par exemple la civilisation égyptienne est apparue à côté du Nil, la civilisation babylonienne à côté du Tigre et de l’Euphrate, les civilisations américaines et européennes près de fleuves comme l’Hudson, le Mississipi, le Rhin et le Danube. Plus le fleuve est grand et important, plus la civilisation est puissante et riche.

C’est pourquoi les versets coraniques citent les fleuves en tant que sources de pouvoir. Dans de nombreux versets, le Seigneur présente les ruisseaux comme de précieux dons pour les hommes:
« Que tu n’aies à toi un jardin de dattiers et de vignes, et que de son sein tu n’aies fait jaillir de jaillissement des ruisseaux » (Voyage nocturne: 91)


Il est possible qu’une immense rivière coule dans une région, sans qu’elle ne soit exploitée en raison de conditions particulières ou d’autres problèmes. L’existence d’une telle eau, même abondante, est dépourvue de valeur pour nous les hommes, au moins dans la production de vivres, d’autant plus que les torrents nous menacent toujours.


Il en va de même pour ce qui est de l’endiguement des courants derrière les barrages et la conservation des eaux dans des lacs naturels. Seule la division de l’eau en de petits courants et ruisseaux peut rendre possible l’exploitation de cette immense quantité d’eau. Dans ce cas, les jardins et les champs peuvent bénéficier de l’eau et les dangers éventuels seront éliminés.


L’Imam Ali (Psl)  dit: « Quand l’eau s’installa et se calma sous les épaules lourdes de la terre, et que les hautes montagnes orgueilleuses se mirent sur elle, cette dernière commença à couler des narines des montagnes pour donner naissance aux fontaines et arroser les plaines et les campagnes ».


Les ruisseaux ont une multitude d’avantages. Ils jouent un rôle important dans la dépollution de l’eau. De nos jours, les ruisseaux et les fleuves subissent de graves dégâts sous l’action des hommes, parce que les eaux-vannes dues aux différentes activités humaines se jettent dans les fleuves, intensifiant de jour en jour la pollution. Une partie de ces eaux est distillée dans les raffineries, mais la majeure partie reste polluée.


Les ruisseaux sont en vérité des raffineries dans laquelle l’eau passe à travers les sables, les petits cailloux et les gravillons. Quand l’eau se stabilise en un endroit, les boues se détachent et se déposent. Quand l’eau se jette du haut des pierres, c’est une opération d’oxygénation et de l’absorption de l’oxygène qui s’effectue. Les bactéries se trouvant au long de la rivière jouent un rôle important dans la baisse des pollutions organiques de l’eau.


En raison de la grande quantité d’oxygène existant dans les rivières, les bactéries agissent de la meilleure manière. Le soleil fait disparaître les microbes nuisibles vivant dans l’eau, cependant la nature ne peut et ne pourra jamais éliminer la majeure partie des pollutions chimiques et toxiques produites par l’homme.


Une multitude d’organismes vivent dans les ruisseaux et les rivières. Les plantes vivant dans l’eau, joue un rôle essentiel dans l’absorption de dioxyde de carbone existant dans l’eau et dans sa purification. Tout comme les plantes qui poussent sur la terre font de la photosynthèse, produisant de la nourriture et libérant de l’oxygène. (Voir: Hamidi, Coran et nature, pp. 64-66)


Le Seigneur Très Haut a fait couler les rivières sur la Terre de façon à permettre aux hommes de les exploiter pour assurer leurs intérêts. La nature des rivières est telle qu’elle permet à l’homme de les maîtriser et de répondre ainsi à ses besoins multiples. Maîtriser les rivières, c’est maîtriser une immense énergie qui peut arroser les terres et assurer le développement de l’agriculture.


De nos jours, tout le monde connaît le rôle des rivières dans la production de l’énergie électrique, la ventilation, l’agrémentation des villes et des villages; elles constituent également une ressource pour la pisciculture, le contrôle et l’orientation des eaux. Le Coran, ce livre divin, parle des fontaines et des rivières et les présente comme dons divins. Il déplore sévèrement les Adéens qui maîtrisaient et exploitaient les montagnes, sous-estimant cependant les fontaines et les rivières, en manquant du respect envers elles:
« Que de jardins et de sources ils laissèrent! et de champs et un noble séjour  » (Fumée: 25-26)


*source: tebyan.net / Traduit par Jean d’Agape

779 Vues | 26-11-2013 | 14:28

Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


 
La Prière des Jours
Articles en relation
4 Groupes Sanguins Pour 4 Alimentations DifférentesLa Datte et ses Bienfaits NutritionnelsAidez-le à Jouer Tout SeulRemèdes Naturels Contre le Mal de VentreL’Air Conditionné Qui Circule Sans Interruption Dans Notre Corps
    
 
  Organisation d'al-Maaref Islamique