courrier éléctronique عربي English Livre d'or Recherche Rayon de la semaine Liste de Distribution
Lettre de l’Imam al-Khâmine’î.. ..aux jeunes des pays occidentaux_29/11/2015
 

les catégories » Guides » Sayyed Nasrallah » Discours

Diminuer le texte Augmenter le texte Envoyer à un ami Imprimer
« Nous vengerons l’assassinat de Hajj Lakkis ... »

 

A l’occasion de la commémoration du martyre du commandant de la résistance hajj Hassân Lakkis, le secrétaire général du Hezbollah Sayyed Hassan Nasrallah a promis les Israéliens de riposter à cet attentat assurant que le compte est toujours ouvert.

Dans son discours Sayyed Nasrallah a dit : « Je vous remercie pour votre participation à cette cérémonie à l’occasion du martyre du hajj Hassân Lakkis. Ce genre de martyrs ne sont connus seulement dans leurs familles ou parmi leurs collègues. La nature de leurs missions ne permet pas qu’on les présente ou qu’on les fasse connaitre aux gens. Une fois qu’ils sont martyrs, on ne peut pas tout dire sur leur vie. Ces compagnons du Djihad ne vivent que pour la résistance. Toute leur vie est inhérente à la résistance. Nous souhaitons qu’un jour nous pourrions révéler aux gens la nature de leurs missions.

Alors que l’ennemi parle d’une guerre de cerveaux contre le Hezbollah, hajj Hassân fait partie de ces cerveaux.

En ce qui concerne son assassinat. Tous les indices nous conduisent à la responsabilité de l’ennemi israélien dans son meurtre, lui qui avait déjà fait l’objet d’une tentative d’assassinat avortée. Les médias israéliens étaient sur le point de reconnaitre ouvertement le rôle israélien dans cet assassinat.

La plupart des groupes salafistes qui ont revendiqué l’attaque avaient pour objectif de provoquer des tensions dans le pays et de semer la division confessionnelle. Pour nous tout ce qui a été dit n’a aucune valeur. Nous n’accusons pas arbitrairement les Israéliens, nous avons des indices.

Il faut savoir qu’à travers ce martyre nous payons toujours le prix de nos victoires sur l’ennemi israélien. Cette résistance a réalisé une victoire historique en 2000 et a chassé l’ennemi de nos terres. Cette victoire a changé la plupart des équations dans la région.

Arrivant à la victoire de 2006 qui a avorté le projet du Grand Moyen-Orient. Figurez-vous qu’on va vous applaudir pour cet exploit ? Evidemment, l’ennemi va nous pourchasser et nous tuer comme il le fait avec le reste des combattants des autres factions qui ont combattu.

L’assassinat de hajj Hassân vise à frapper les capacités de la résistance à se développer et à se renforcer. Hajj Imad Moghniyé et hajj Hassan Salamé et d’autres ont été assassinés pour ces mêmes raisons. Les victoires de la résistance ont ouvert de nouveaux horizons après de longues années de théories de la défaite et de la faiblesse devant l’ennemi.

De plus, des sommes d’argent exorbitantes sont réservées sur le plan national, arabe et international pour dissuader les jeunes de s’enrôler dans les rangs de la résistance. Certains médias libanais ont prétendu que les morts du Hezbollah en Syrie ont dépassé les 500 et vont atteindre prochainement les un mille. Ceux-ci savent très bien qu’ils sont en train de mentir.

La plupart des adversaires du Hezbollah et hors du Liban mènent une campagne médiatique parce qu’ils ne peuvent pas combattre la résistance sur le terrain.

Allez chez les familles des martyrs tués dans les combats contre l’ennemi israélien ou contre les groupes terroristes takfiris. Ces familles sont attachées à la voie de la résistance et sont patientes devant ces grandes pertes. Les médias adverses tentent de montrer au public que le Hezbollah perd le soutien des familles des martyrs.

Sachez que l’assassinat de hajj Hassân ne passera pas sans riposte. Le compte est ouvert avec cet ennemi israélien depuis l’assassinat du cheikh Ragheb Harb. La punition ne tardera pas à venir. Que l’ennemi ne se sente pas qu’il est en sureté. Nous allons venger des vrais meurtriers.

Passons au volet politique local et régional :

En ce qui concerne la dernière déclaration à Tripoli par les forces du 14 mars. Dans leur communiqué, les forces du 14 mars ont rejeté « l’extrémisme de certains chiites venus de Téhéran qui ont écarté, mené des explosions, qui ont apostasié et assassiné » des Libanais.

Que veulent-ils dire par ces propos ? N’est-il plus possible de se mettre à la table du dialogue et de former un gouvernement d’union nationale ? Ce communiqué est une déclaration de guerre. Dites-le nous alors si vous avez décidé de faire la guerre contre nous, de légitimer l’effusion de notre sang. Laissons-nous savoir si c’est vrai. Sachez que nous ne cherchons pas la guerre avec vous, mais, que personne ne joue avec nous !

Deuxième point, par rapport aux attentats contre l’armée. C’est une question délicate que nous ne devons pas prendre à la légère. Tous les Libanais doivent s’arrêter devant cet attentat dangereux pour le sort du pays. Nous appelons à la protection de l’institution de l’armée, seule institution qui jouit d’une unanimité de tous les Libanais. Pour nous, l’armée est ce qui reste de cet Etat qu’est le Liban. Si nous perdons notre armée, tout le pays se perd. Je propose à toutes les autorités religieuses et politiques de protéger l’armée qui est la planche du salut pour ce pays.

Au sujet de la formation du gouvernement. Nous tenons toujours à la formation d’un gouvernement d’union nationale. Le gouvernement neutre est une arnaque. Nous ne conseillons à personne de former un gouvernement du fait accompli. Un point. Seul un gouvernement d’union nationale peut être valable dans ce pays. Rejetons les pressions et les obstacles de l’Arabie Saoudite et de tout autre pays qui veut entraver un gouvernement d’union.

Par rapport à l’élection d’un nouveau président. Pour moi, personne au Liban ne cherche le vide présidentiel, même les durs du camp du 14 mars. C’est dans l’intérêt de tous d’élire un président et il est du droit de tous de choisir un président qui leur soit proche. Les Libanais sont devant une occasion historique d’élire un président, compte tenu des circonstances régionales.

Nous au Hezbollah rejetons catégoriquement le vide présidentiel, la seule option est d’élire un nouveau président. Il est de notre droit de choisir un président fort et représentatif.

Passons à la Syrie En ce moment, tout a été découvert : les objectifs de la guerre, les identités de ceux qui sont sur place, des menaces et des dangers de l’esprit takfiri. Cet esprit ne menace pas seulement les minorités. Regardez comment les takfiris s’entretuent et capturent leurs propres femmes alors qu’ils appartiennent tous à al-Qaida. Ce danger menace toute la population syrienne, tout le Liban, la Palestine, toutes les communautés, sunnites et les autres minorités.

Pour certains médias, tous les problèmes sur la scène libanaise sont dus à la présence du Hezbollah en Syrie. Comme si le Liban était dans une très bonne situation avant la participation du Hezbollah au conflit syrien. L’objectif de ces campagnes est de nous faire croire que ce que nous faisons en Syrie est inutile. Toutes ces campagnes ne changeront rien à notre position sur la Syrie. Pour nous, c’est une guerre existentielle

J’ai entendu il y a quelques jours un député du 14 mars qui a proposé que le Hezbollah se retire de la Syrie et qu’il forme le gouvernement qu’il désire. Vous avez tort. La question de la Syrie est pour nous plus profonde et plus dangereuse que le jeu de la politique. Nous n’échangeons pas cette résistance par des portefeuilles ministériels. Nous combattons en Syrie pour protéger le sort de la Syrie, du Liban et de la Palestine.

Face à cette situation de tension dans le pays, il semble que dans la région certains veulent faire exploser le Liban à cause de ses échecs en Syrie, des horizons fermés. Ceux qui vivent dans leurs châteaux ne sont point intéressés par les milliers des déplacés syriens qui meurent de froid. J’exprime franchement mon inquiétude face aux plans de déstabilisation du pays.

Enfin, le martyr hajj Hassân Lakkis est désormais un symbole du Djihad à travers toute la région et nous vous rassurons que nous allons persévérer sur la voie de la résistance quelles que soient les difficultés qui se posent.


*Source: french.alahednews

748 Vues | 23-12-2013 | 12:46

Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


 
La Prière des Jours
Articles en relation
L’Equation « armée-peuple-résistance » a réussi à libérer la terre, là où le monde entier a échouéSayed Nasrallah: ’Nous sortirons victorieux de la guerre contre les takfiris’Sayyed Nasrallah: ’ L’Arabie derrière l’attentat contre l’ambassade iranienne ’Sayyed Nasrallah participe en personne: Rien ne pourra nous séparer de l’Imam al-HusseinSayyed Nasrallah par lui-même
    
 
  Organisation d'al-Maaref Islamique