courrier éléctronique عربي English Livre d'or Recherche Rayon de la semaine Liste de Distribution
Lettre de l’Imam al-Khâmine’î.. ..aux jeunes des pays occidentaux_29/11/2015
 

les catégories » Guides » Ayatollah Khamenei » Points de Vue

Diminuer le texte Augmenter le texte Envoyer à un ami Imprimer
Le Hijab dans la République islamique d’Iran

Le Hijab dans l’optique du Guide suprême


Les progrès du Hijab en Occident

Parmi les femmes et les musulmanes, dans les pays islamiques où le voile a été abandonné à cause de la propagande occidentale, et même dans les pays européens, nous assistons actuellement au développement d'une tendance au Hijab. Bien sûr, les musulmans ont été les premiers à manifester leur retour au Hijab. Nous avons vu après la Révolution que des femmes qui vivaient dans des pays étrangers et qui avaient été éblouies par la culture occidentale et européenne, ont choisi un modèle de Hijab utilisé actuellement dans notre pays.

Aujourd'hui le monde occidental penche peu à peu vers le Hijab. Le fait que le Hijab islamique soit attaqué avec tant de vigueur dans certains pays occidentaux ainsi que dans certains pays musulmans dirigés par des gouvernements non-islamiques, vient du fait que partout dans le monde, les femmes sont attirées par le Hijab.

Dans certains pays islamiques, il n'y avait aucune trace du Hijab avant la Révolution mais après la Révolution islamique, les femmes particulièrement les intellectuelles et les étudiantes, se sont intéressées à ce modèle de vêtement et le porte actuellement.



L'imposition de normes culturelles occidentales en Iran

Reza Khan est celui qui a tenté plus que les autres, d'imposer la culture occidentale ou plus précisément la domination occidentale et le colonialisme anglais, en Iran.

Ce serait une honte dans le monde moderne, qu'un roi interdise du jour au lendemain, les vêtements traditionnels. Les gens portent des habits traditionnels dans différentes parties du monde et en sont fiers. Mais le gouvernement de Reza Shah a annoncé qu'il était interdit de porter les vêtements iraniens ! Pourquoi ? Parce que selon eux, il n'était pas possible de devenir savant dans ce costume ! Quelle bêtise ! De grands savants iraniens dont les œuvres sont encore enseignées en Europe, avaient grandi dans ce contexte culturel. Comment un vêtement peut-il affecter la connaissance ?!

C'est le prétexte ridicule qu'ils ont avancé. Ils ont changé le costume national de notre nation. Les femmes n'étaient plus autorisées à s'habiller selon les règles islamiques. Ils ont interdit aux femmes de porter le tchador parce qu'il n'était pas possible pour une femme de devenir savante ou de participer aux activités sociales, vêtue d’un tchador ! J'aimerais savoir, dans quelle mesure après l’interdiction du tchador, les femmes ont contribué aux activités sociales en Iran.

Ni les hommes ni les femmes n’ont trouvé l'occasion d'accroître leur participation aux activités sociales sous le règne de Reza Khan et de son fils. Chaque fois que les femmes iraniennes ont participé aux activités sociales et ont encouragé les hommes à s'engager dans différents domaines, elles l'ont fait avec le tchador.

Quel effet négatif peut avoir le tchador ? Comment les habits d'un homme ou d’une femme l’empêchent-ils de participer à la vie sociale ?

L'imitateur analphabète et ignorant qu’était Reza Khan, a servi d'instrument à l'ennemi. Tout à coup, il a décidé de changer notre costume national, tout simplement parce que les Occidentales ne portaient pas de foulard ! C'est cela qu’ils ont importé de l'Occident. Ils n'ont pas importé ce dont notre nation avait besoin comme la science, l'expérience, l’effort, l'action et le goût du risque, bien entendu chaque pays a des points positifs. Ils n’ont pas introduit dans le pays ces caractéristiques positives et ont accepté aveuglement et sans critique tout ce qu’on leur a appris. Par exemple, ils ont importé une pensée et une idéologie qu'ils ont acceptées sans examen ni critique, tout simplement parce qu’elles venaient de l'Occident. Ils ont dit qu'il fallait accepter les modes vestimentaires et la cuisine occidentale ainsi que la façon de marcher et de parler, simplement parce que c'était des manières occidentales. Une telle attitude est le plus mortelle que le pire des poisons pour un pays. C'est une grande erreur d'adopter une telle attitude.



Les injustices faites aux femmes musulmanes

Les femmes étaient véritablement opprimées sous ces dynasties corrompues.

Si les femmes voulaient participer aux activités scientifiques, elles devaient abandonner leur religion, leur vertu et leur pudeur. A cette époque, il était très difficile pour une femme de conserver son hidjab et de se faire respecter dans les universités, les milieux éducatifs et les centres scientifiques et culturels. Il était impossible pour une femme musulmane de se promener dans les rues de Téhéran et d'autres villes, avec le Hijab même partiel, et dans le respect des règles de morale islamique sans devenir la cible de violences verbales et des regards pervers d'hommes immoraux séduits par la corruption et la perversion occidentales.

Il était devenu presque impossible pour les femmes d'acquérir des connaissances dans ce pays. Bien sûr il y a eu des exceptions mais de façon générale, il n'était pas possible pour la plupart des femmes d'entrer dans des activités scientifiques sans renoncer à leur Hijab, à leur piété et à leur dignité islamique.



Le Hijab et le progrès social des femmes iraniennes

Une fois installés dans ce pays, la Révolution, l'islam et l'imam Khomeiny (ra) ont placé les femmes au centre des activités politiques et ont confié aux femmes le drapeau de la Révolution. Nos femmes sont entrées en scène en conservant leur Hijab, leur dignité, leur chasteté, leur foi et leur piété. Personne n'a fait une faveur plus grande aux femmes iraniennes et musulmanes. Comme on le voit dans notre Révolution et notre régime islamique, quand les femmes musulmanes sont revenues à leur nature originelle, elles ont pu faire de grands exploits. Heureusement, nous avons beaucoup de femmes compétentes dans divers domaines, des étudiantes intelligentes et douées, des femmes instruites et des femmes médecins de premier ordre. Dans la République islamique, plusieurs domaines scientifiques sont essentiellement dirigés par les femmes iraniennes qui conservent leur moralité et leur Hijab, élèvent leurs enfants de manière islamique, prennent soin de leur mari selon les enseignements islamiques, et en même temps, participent aux activités politiques et scientifiques.

Grâce à l'esprit et un milieu de vie islamique, la femme peut parvenir à la perfection et se protéger de la corruption morale, du goût du luxe et des humiliations.



Le message des musulmanes iraniennes

Les femmes iraniennes en particulier celles qui ont réussi dans les domaines scientifiques, à l'ombre de l'Islam et des enseignements islamiques, et surtout grâce à leur Hijab, doivent faire comprendre aux femmes à travers le monde entier, que l'acquisition des sciences n'est pas synonyme d'immoralité et que l'absence de normes morales dans leurs relations avec les hommes n'est pas une condition préalable à l'acquisition des sciences.

Il est possible d'observer toutes les normes morales et d'atteindre les plus hauts rangs scientifiques.

Le comportement de la femme musulmane peut être un exemple du message mondial de l'islam.


Source: Khamenei.ir

604 Vues | 27-01-2014 | 12:01

Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


 
La Prière des Jours
Articles en relation
Audience du Guide Suprême Accordée à des Centaines de Professeurs d’Université (02/07/2014)Audience Accordée à des Centaines de Femmes Iraniennes (19/04/2014)Audience Accordée aux Spécialistes et Experts Iraniens de l’Energie Atomique (09/04/2014)Le Guide Suprême a Reçu en Audience des Pèlerins des Caravanes de Rahian-e Nour à Abadan (26/03/2014)Propos du Guide Suprême au Saint Mausolée de l’Imam ar-Reda (Psl) (21/03/2014)
    
 
  Organisation d'al-Maaref Islamique