courrier éléctronique عربي English Livre d'or Recherche Rayon de la semaine Liste de Distribution
Lettre de l’Imam al-Khâmine’î.. ..aux jeunes des pays occidentaux_29/11/2015
 

les catégories » Guides » Ayatollah Khamenei » Points de Vue

Diminuer le texte Augmenter le texte Envoyer à un ami Imprimer
Les Droits de l’homme en Islam

Les Droits de l’homme dans l’optique du Guide suprême



Les critères des Droits de l’homme en Islam

L'Islam est l’école du soutien à l'Humanité et aux valeurs humaines, celle du développement de la bonté, de la compassion, et de la fraternité. C’est une école où les droits sociaux se résument dans cette phrase :


« Ne sera pas sacrée toute communauté qui ne restitue pas les droits de son peuple faible violés par sa population forte »

Une société où un individu manquant de force et d’argent, peut sans aucun problème, réclamer son droit à celui qui est fort et riche, est une vraie société islamique qui a bien compris le message de l'Islam qui aujourd'hui, attire les nations. Dans le monde actuel, où ce message est-il appliqué ? Quelle démocratie, quel libéralisme et quel Droits de l’homme aujourd'hui, peuvent prétendre quelque chose de semblable et l’appliquer ? Aujourd’hui, c’est le contraire qui se passe.



Les bases des droits dans la pensée islamique

La pensée présentée au monde d'aujourd'hui par la République islamique, est très nouvelle et fondée sur la religion. Le monde, les commentateurs et les approches matérialistes ont pris l’habitude de séparer le modernisme des réflexions spirituelles et divines, et de les considérer comme opposés.

Pour eux, tout ce qui est du domaine religieux et spirituel - islamique ou non islamique – est démodé et dépassé. Tout ce qui est nouveau et moderne doit nécessairement être anti religieux et profane. C’est une vision erronée de la religion.

Mais aujourd'hui, la justice sociale proposée par la République islamique et les Droits de l’homme exigés par l’islam, sont beaucoup plus précis que ce que la démocratie présente au monde. La justice sociale de la République islamique d'Iran est plus avancée que dans les pays soi-disant socialistes. Les Droits de l’homme et les libertés individuelles en Iran, sont plus avancés que celles du monde soi-disant démocratique, et tout le monde le reconnaît.



L'Islam, la garantie du respect des droits de l’homme

Le monde musulman dans le domaine de la démocratie et des Droits de l’homme, n’a pas du tout besoin de la version souvent erronée et maintes fois transgressée de l’Occident. La démocratie et les Droits de l’homme sont les principes les plus importants des enseignements islamiques. L’islam protège les droits et la dignité humaine, défend une haute moralité, et est une annonce de paix et de sécurité.

Le plus grand mensonge et les pires calomnies sont le fait de ceux qui s’opposent à l'Islam, aux Droits de l’homme, à la sécurité et à la civilisation, pour justifier leur goût du pouvoir et dominer les nations musulmanes.

Dans une des plus fameuses lettres (331) du Nahj-ul-balaqa, l'Imam Ali (Que la Paix de Dieu soit sur lui) rappelle à Malek Ashtar les meilleurs comportements d’un gouverneur et lui demande de ne pas être cruel, puis il poursuit :

« Le peuple se divise en deux groupes :  Soit ils sont tes frères en religion soit tes frères en humanité, autrement dit, ils sont des hommes comme toi »

Donc, pour l'Imam Ali (Que la Paix de Dieu soit sur lui), dans la défense des opprimés et des droits de l’homme, l'Islam ne compte pas, musulmans et non musulmans ont les mêmes droits.

Comme cette logique est sublime et comme ce drapeau soulevé par l'Imam Ali (Que la Paix de Dieu soit sur lui), est glorieux dans l'Histoire alors que certains crient dans le monde, des slogans mensongers et hypocrites sur les droits de l’homme qu'ils ne respectent même pas dans leur propre pays. Comment pourraient-ils les réaliser dans le monde entier !

Les Droits de l’homme ont été justement décrits et appliqués par l'Imam Ali (Que la Paix de Dieu soit sur lui). L'Islam, associe même aux contrevenants certains droits. Personne n’a le droit d’insulter un condamné à mort. Son châtiment est la mort. L’insulte est une peine supplémentaire qu'il faut éviter. C’est le plus juste comportement face à un condamné à mort, que dire quand il s'agit d'un prisonnier, d'un coupable en fuite et ou de celui dont les délits n'ont pas encore été prouvés ? Il faut respecter tous les gens et dans tous les cas, et respecter les droits que Dieu le Tout-puissant, a donnés à chaque être humain.

466 Vues | 28-01-2014 | 10:47

Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


 
La Prière des Jours
Articles en relation
Audience du Guide Suprême Accordée à des Centaines de Professeurs d’Université (02/07/2014)Audience Accordée à des Centaines de Femmes Iraniennes (19/04/2014)Audience Accordée aux Spécialistes et Experts Iraniens de l’Energie Atomique (09/04/2014)Le Guide Suprême a Reçu en Audience des Pèlerins des Caravanes de Rahian-e Nour à Abadan (26/03/2014)Propos du Guide Suprême au Saint Mausolée de l’Imam ar-Reda (Psl) (21/03/2014)
    
 
  Organisation d'al-Maaref Islamique