courrier éléctronique عربي English Livre d'or Recherche Rayon de la semaine Liste de Distribution
Lettre de l’Imam al-Khâmine’î.. ..aux jeunes des pays occidentaux_29/11/2015
 

les catégories » Guides » Ayatollah Khamenei » Points de Vue

Diminuer le texte Augmenter le texte Envoyer à un ami Imprimer
Le statut de la femme dans le Droit islamique

Les Droits de l’homme dans l’optique du Guide suprême


Les droits politiques des femmes en Islam

Dans l'Islam la participation politique des femmes, leur propriété et leur présence dans les domaines politiques et sociaux, sont clairement définies :


« Ô prophète, quand les croyantes viennent prêter serment d’allégeance qu’elles n’associent rien à Dieu, … » (Coran : 60/12)

Les femmes prêtaient serment de fidélité au Prophète de l'Islam qui n’a pas précisé que seuls les hommes devaient proclamer leur fidélité à l'Islam, et que les femmes étaient forcées d'accepter ce que les hommes avaient décidé. Non, le Prophète a exigé un serment de fidélité des femmes, à Islam, leur accord et leur participation aux activités sociales et politiques du gouvernement islamique, et dans ce domaine, les Occidentaux sont plus de 1300 ans en retard sur l'islam.



Le rôle des femmes dans la société

Si le pays peut, en s'appuyant sur les enseignements islamiques, informer les femmes sur ces enseignements, les progrès du pays seront doublés. Si les femmes s'engagent dans un domaine avec le désir de remplir leurs responsabilités, les progrès dans ces domaines seront doubles. L’une des particularités de la présence des femmes dans les différents domaines est que leur famille, avec elles, est aussi impliquée. Ce n'est pas le cas pour les hommes.



Les violences envers la femme dans le milieu familial

C'est une oppression d'empêcher aux femmes l'accès à l'éducation et la science. Il ne faut pas non plus que les responsabilités professionnelles empêchent la femme de s'occuper des questions qui concernent sa morale, sa religion et son épanouissement. C'est une oppression d'empêcher la femme de jouir de la totalité de ses biens, indépendamment et à son gré.

C'est une oppression de lui imposer un mariage sans qu'elle ait choisi ou voulu ce mari, et sans tenir compte de sa volonté et de ses désirs. C'est une oppression d'empêcher une femme, qu'elle vive à l'intérieur du foyer avec la famille ou qu’elle soit séparée du mari, de bénéficier de la présence et de l'affection de ses enfants. Si une femme a des aptitudes, scientifiques, politiques ou sociales, c’est une oppression de l'empêcher d'exercer ses talents.



La question fondamentale de la femme

La principale question n'est pas de savoir si la femme a un emploi ou non. Le principal est ce qui est malheureusement aujourd'hui oublié en Occident, c'est-à-dire le sentiment de sécurité et de calme, et la possibilité développer ses aptitudes sans être opprimée dans la société ni dans sa famille, par son mari ou son père.



L'équilibre entre les droits de la femme et de l’homme

L'Islam est pour le développement humain. En Islam, il n'y a pas de différence entre les femmes et les hommes. La femme et l'homme sont des êtres humains. Du point de vue humain et divin, il n'y a pas de différence entre eux. L'Islam défend les droits de la femme pour qu’elle ne soit pas opprimée et que l’homme ne se considère pas comme un propriétaire. Dans la famille, il existe des droits et des limites. L'homme a ses propres droits ainsi que la femme, et ces droits sont justes et équilibrés.

Pour l’Islam c'est la morale, l'épanouissement des aptitudes et le respect des responsabilités respectives qui comptent, et pour cela il faut connaître la nature humaine. L’Islam connaît en profondeur la nature féminine et masculine. Ce qui compte en Islam, est l'équilibre et le respect de la justice, y compris dans les rapports entre les deux sexes. L'islam pense aussi à l'égalité des droits, mais il se peut que les lois pour les femmes soient différentes, dans certains cas, de celles des hommes, car la nature des femmes est différente de celle des hommes. La plupart des réalités humaines qui existent chez l’homme et la femme sont prises en considération dans les règles islamiques.



L'arrogance et son opposition à l'Islam, sous le prétexte de défense des Droits de l’homme

L’objectif des ennemis de la Révolution Islamique d'Iran, dans le monde, l’Arrogance avec les États-Unis en tête, et les autres ennemis moins importants, est de lutter contre l'Islam. Ils sont opposés à l'Islam parce qu’il met des limites et des obstacles aux intérêts des voleurs, parce que l'Islam chasse ces chiens errants qui convoitent les richesses de ce pays. Ils s'opposent à l'Islam qu'ils présentent comme l'ennemi des droits de l’homme. Leur objectif est de ternir l'image de l’Islam dans le monde, alors que l’Islam est le premier à défendre les Droits de l’homme. Que signifient les droits de l’homme ?

Est-ce que les Palestiniens, chassés de leur foyer par les sionistes, dans le froid, ne sont pas des êtres humains? Ne sont-ils pas concernés eux aussi, par ces Droits de l’homme ? La plus importante partie de la Déclaration générale des Droits de l’homme, dont ces messieurs parlent sans cesse, n'est-elle pas la liberté de choisir son lieu de vie ? Pourquoi sont-ils entrés dans les maisons et chassé les propriétaires !? La Palestine n’est-elle pas la terre des Palestiniens ? Ne sont-ils pas des êtres humains ? Aujourd’hui, qui ne comprend pas la ruse et le mensonge des sionistes quand ils prétendent défendre les Droits de l’homme ?



La non-violence et la violence

La non-violence et la violence sont complémentaires. Parfois il faut riposter par la violence et parfois par la non-violence. Certains dans le monde, qui prétendent défendre les Droits de l’homme et être partisans de la non-violence, commettent les pires violences et les crimes les plus honteux, tout en préconisant la douceur et la lutte contre la violence !

Parler de violence ou de non-violence de façon absolue est un débat artificiel. La vérité est qu'il faut parfois, quand cela est nécessaire, réagir sans indulgence et avec force, mais dans d'autres cas, il faut faire preuve de douceur et de tolérance, les deux méthodes doivent être respectées.


Source: Khamenei.ir

586 Vues | 28-01-2014 | 11:56

Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


 
La Prière des Jours
Articles en relation
Audience du Guide Suprême Accordée à des Centaines de Professeurs d’Université (02/07/2014)Audience Accordée à des Centaines de Femmes Iraniennes (19/04/2014)Audience Accordée aux Spécialistes et Experts Iraniens de l’Energie Atomique (09/04/2014)Le Guide Suprême a Reçu en Audience des Pèlerins des Caravanes de Rahian-e Nour à Abadan (26/03/2014)Propos du Guide Suprême au Saint Mausolée de l’Imam ar-Reda (Psl) (21/03/2014)
    
 
  Organisation d'al-Maaref Islamique