courrier éléctronique عربي English Livre d'or Recherche Rayon de la semaine Liste de Distribution
Lettre de l’Imam al-Khâmine’î.. ..aux jeunes des pays occidentaux_29/11/2015
 

les catégories » Education & Société » Société » La Famille

Diminuer le texte Augmenter le texte Envoyer à un ami Imprimer
Ses Devoirs en Tant que Mère


La mère, en tant que première nourrice et berceau du bébé, est la première responsable de la voie que suivra son enfant dans la religion. L’éducation donnée doit nécessairement englober les domaines physique, intellectuel et spirituel afin que l’enfant puisse devenir un homme ou une femme mûr et responsable.

Cette éducation doit aussi être partagée en l’époux et l’épouse, chacun accomplissant son devoir en harmonie avec l’autre ou se substituant à lui en cas d’absence de l’un des deux.

a) La protection du foetus

La mère est alors tenue de faire attention au développement de son bébé, en prenant soin de ne pas lui nuire d’une façon ou d’une autre.

b) L’allaitement

L’allaitement est l’un des premiers devoirs de la mère envers ses enfants sauf en cas de force majeure ou d’incapacité.

c) La tendresse et l’affection

La femme, naturellement tendre pour son enfant, est tenue de lui apporter toute son affection.

Le Prophète (Que la Paix de Dieu soit sur lui et sur sa sainte famille) a dit « Celui qui n’est pas compatissant , Dieu ne sera pas compatissant à son égard »

d) Le choix d’un prénom convenable

La mère doit participer avec le père au choix du prénom à donner à l’enfant ; un prénom doit être agréable, beau et convenable.

Le Prophète (Que la Paix de Dieu soit sur lui et sur sa sainte famille) a dit : « Vous serez interpellés, le jour de le résurrection, par vos prénoms et ceux de vos pères. Choisissez donc de bons prénoms pour vos enfants. »

e) L’appel à la prière et l’onction du palais

Le Prophète (Que la Paix de Dieu soit sur lui et sur sa sainte famille) avait l’habitude de faire appel à la prière, à voix basse, dans l’oreille du nouveau né et avait aussi l’habitude de frictionner le palais de la bouche du nouveau avec une datte mâchée, avec un peu de miel.

f) Le sacrifice

Au septième jour de la naissance, il est recommandé de faire sacrifice d’une brebis.

Le Prophète (Que la Paix de Dieu soit sur lui et sur sa sainte famille) a dit « un sacrifice doit accompagner la naissance d’un enfant. Faites couler le sang pour lui et éloignez de lui les nuisances »

g) La circoncision

La circoncision est l’une des rites qu’il est recommandé de faire.

h) Les devoirs d’éducation

1 - L’éducation corporelle

i) L’hygiène

A la base de la bonne santé, il y a la propreté. L’importance de celle-ci en Islam est telle que le Messager de Dieu a dit : « la propreté est la moitié de la foi » « [...] Purifiez ma maison pour ceux qui tournent autour, y font retraite pieuse, s’y inclinent et s’y prosternent » [Coran 2/125]

Dieu, le Très Haut, dit : « Et tes vêtements, purifie-les » Coran 2/125.

ii) L’Alimentation

Dieu, le Très haut , dit : « Ô gens ! De ce qui existe sur la terre, mangez le Licite et le pur [...] » [Coran 2/168] « [...] Et mangez et buvez ; et ne commettez pas d’excès, car Dieu n’aime pas ceux qui commettent des excès. » [Coran 7/31] « Qui, lorsqu’ils dépensent, ne sont ni prodigues ni avares mais se tiennent au juste milieu. » [Coran 25/67].

iii ) Le sport

Afin que l’enfant puisse grandir et que son corps devienne fort et robuste, il est du devoir de ses parents de lui apprendre à faire du sport.

iv) Soin et prévention médicale

La femme est tenue de veiller sur la santé de ses enfants en les soignants lorsqu’ils tombent malades.

Le Prophète (Que la Paix de Dieu soit sur lui et sur sa sainte famille) a dit « A toute maladie, il y a un remède... »

 

2 - L’éducation intellectuelle

Dieu (swt) a favorisé l’être humain sur toutes les autres créatures en le dotant de la raison qui est dans son contexte le plus grand des bienfaits. A cet égard, il incombe à la femme de prendre soin de l’instruction de ses enfants.

i) L’apprentissage de la lecture et l’écriture

L’ordre divin prescrivant l’obligation de lire est apparu dès la révélation du premier verset coranique : « Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé l’homme d’une adhérence. Lis ! Ton seigneur est le Très Noble, qui a enseigné par la plume, a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait » [Coran 96/1-5].

ii) Les orienter vers la réflexion et la méditation

La mère ne doit laisser aucune occasion d’attirer leur attention et de susciter en eux la réflexion afin qu’ils développent des facultés de réflexion et de jugement. Ces deux qualités sont louées en Islam car elles permettent à l’homme de connaître son Seigneur et Créateur et de scruter les secrets de la vie pour découvrir la grandeur de Dieu (swt) à travers ses signes et ses bienfaits.

 

3 - L’éducation spirituelle

i) Apprendre à l’enfant les principes de la foi islamique dès son jeune âge afin qu’ils grandissent dans une foi pure, un comportement exemplaire, qu’il soit sincère envers Dieu (swt) et son prochain et qu’il aime le bien et abhorre le mal.

ii) La mère doit préparer ses enfants à la pratique des actes d’adoration comme la prière, le jeûne, la zakat et le pèlerinage.

Dieu , le Très Haut , dit « Et commande la prière à ta famille, et fais-la avec persévérance [...] » [Coran 20/132].

iii) Eduquer les enfants dans la morale islamique fait aussi partie des devoirs de la femme.

A cet égard, elle doit toujours mettre en avant, devant ses enfants, la valeur des vertus et le méfait des mauvais penchants.

Le Prophète (Que la Paix de Dieu soit sur lui et sur sa sainte famille) a dit : « [...] la femme est une bergère dans la demeure de son mari et elle sera responsable de son troupeau [...] »

 

Conclusion

L’auteur du livre dit : En étudiant les droits susmentionnés qui attestent l’égalité entre les deux sexe , j’ai montré que les disparités qui subsistent sont dues aux natures respectives de l’homme et de la femme, elles-mêmes liées aux fonctions que Dieu a assignées à chacun d’eux. A la lumière de ce qui précède, j’ajouterai enfin que l’Islam est sans nul doute la seule conception qui pourrait mettre fin aux tendances néfastes des sociétés contemporaines qui visent à réduire la femme à être un simple objet de convoitise pour l’homme. L’Islam montre que la femme a les mêmes aptitudes que l’homme en matière de pratique religieuse et d’accomplissement des obligations légales.


Source: alhassanain.com

907 Vues | 30-01-2014 | 14:47

Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


 
La Prière des Jours
Articles en relation
Audience Accordée à des Centaines de Femmes Iraniennes (19/04/2014)Les nourritures célestes destinées à Maryam (P) et à Fâtimah (P)Un Examen de la Vie de Sayeda Ummul-Baneen (P)Fâtimah, Un Chapitre du Livre du Message divin (2ème partie)Fâtimah, un chapitre du livre du Message divin (1ère partie)
    
 
  Organisation d'al-Maaref Islamique