courrier éléctronique عربي English Livre d'or Recherche Rayon de la semaine Liste de Distribution
Lettre de l’Imam al-Khâmine’î.. ..aux jeunes des pays occidentaux_29/11/2015
 

les catégories » Guides » Imam Khomeiny » Sa Biographie

Diminuer le texte Augmenter le texte Envoyer à un ami Imprimer
Ayatollah Khomeiny, l’Homme d’Etat


Louange à Dieu Seigneur des mondes, et que la paix soit sur Mohammad ainsi qu’à sa famille et aux imams bénis.

La personnalité, le savoir faire, le charisme et la détermination du saint imam Khomeiny n’est pas à démontrer compte tenu de son influence dans l’histoire politique du moyen orient et de son rôle déterminant dans la révolution islamique en Iran et de sa conviction à l’établissement d’un gouvernement islamique dans le monde arabo-musulman. Dans le cadre de cette analyse, nous allons nous evertueux de présenter à nos lecteurs, outre les questions morales et intellectuelles de L’imam al-Khomeiny, aussi sa personnalité politique en tant qu’homme d’Etat et son rôle de leader pour l’équilibre et la stabilité du moyen et dans le monde arabo-musulman. Pour ce faire, outre cette introduction, notre analyse comprend trois points dont la première porte sur la biographie de L’imam al-Khomeiny, la seconde analyse l’impact de la révolution islamique en Iran, dans le monde arabo-musulman. Enfin, une brève conclusion va clore cette analyse.


I. Biographie

L’ayatollah Khomeiny est une grande personnalité religieuse et politique en Iran. Il fut à l’origine de la révolution islamique de 1979 qui renverse le Chah Mohammad Reza Pahlavi. Rohollah Al Moussawi Al Khomeiny naît le 24 septembre 1902 dans une famille d’intellectuels chiites à Khomein, un village situé près de Téhéran. Son père, seyyed Mostaha Al-Moussawi, qui est compté parmi les grands oulémas de son époque meurt six mois après la naissance de Ruhullah Khomeiny). L’enfant est ainsi élevé par sa mère et sa tante, mais celles-ci décédèrent alors que Rouhullah n’est âgé que de 15 ans. Le saint Imam Khomeiny naquit dans une période très controversée de l’histoire d’Iran. La révolution constitutionnelle menée en complicité avec les agents favorables au gouvernement de l’Angleterre à la cour Qâdjâr, renforcer par les divergences domestiques et la trahison de certains intellectuels iraniens occidentalisés. (1) Bien que pionnier de la lutte, le clergé islamique avait été détourné par une suite de subterfuge qui de nouveau ramena au pouvoir le despotisme.

L’accession au pouvoir des autorités déchues, précipita l’Iran dans une crise économico sociale sans précédent, et laisse la voie libre aux féodaux et bandits de semer la désolation et l’insécurité dans le chef de la population (2) C’est dans cet environnement sociopolitique qu’ a grandi le saint Imam Khomeiny, où tout petit, fut témoin de la mort en martyr de son bien aimé père pour avoir défendu ses droits les plus légitimes et ceux de ses concitoyen, devant les féodaux et les agents du gouvernement (3)

II. Khomeiny et la révolution islamique

L’ayatollah Khomeiny est une grande personnalité religieuse et politique en Iran. Il conduit la révolution islamique de 1979 qui renversa le chah Mohammad Reza Pahlavi en établissant en Iran une République Islamique qu’il gouverna jusqu’à son décès.

Les étincelles de la Révolution Islamique ne jaillirent qu’après la parution dans le quotidien ‘’Eheliat’’, article dans lequel le régime, se servant du pseudonyme Rashidi Motlegh, qui insulta ouvertement l’imam. La population et les religieux manifestèrent leur indignation lors d’une manifestation qui eu lieu le 09 janvier à Qom. La police attaqua et tira dans la foule faisant des morts et des blessés. (4) Le djihad dans le sentier d’Allah à incruster la pensée et la vie de l’Imam. Ses luttes ont commencé depuis son jeune âge et lui ont conduit à la perfection de sa foi, à l’élévation de la science et à la sublimation de sa personnalité pour être la réponse et la solution aux différentes questions et problèmes qui ont marqués l’histoire de l’Iran et de la communauté islamique dans le monde. Ainsi le clergé islamique associé au peuple iranien sous la conduite de L’imam al-Khomeiny inaugura ce que le monde appellera plus tard ‘’la Révolution Islamique’’.

1. L’exil de L’imam al-Khomeiny

La rectification du projet de loi concernant la capitulation par les deux chambres, le sénat et l’assemblée nationale étaient perçu par les révolutionnaires comme un coup de grâce à la semi indépendance de l’Iran. (5) La violente répression des combattants, leur incarcération et les exils qui s’ensuivirent était des preuves probant qui était orientée dans le sens de museler la population. Convaincu à l’idée que l’aboutissement de la révolution est salvateur pour l’avenir de l’Iran ayant des effets d’entraînement ou de contagion dans le monde arabo-musulman. L’imam, profita du jour anniversaire du Chah (4 aban), dénonça l’attitude occidentaliste du Chah en envoyant des missives et des messages aux oulémas de diverses villes sollicitant leur ralliement en vu de sauver l’Iran de la haute trahison du chah.

En 1964, l’ayatollah Khomeiny, expulsé d’Iran part d’abord en Turquie, puis en Irak à Nadjaf et à Karbala, la ville sainte du chiisme, où son discours se radicalise d’avantage. Son activisme indispose le pouvoir irakien et en 1978, il part pour la France et s’installe à Neauphle-le-château. En exile, il systématise sa pensée autour d’une conviction selon laquelle la démocratie n’est pas un model adéquat pour l’Iran. Selon lui, c’est aux oulémas, héritiers du prophète que revient l’autorité religieuse et politique.

2. Khomeiny et le monde arabo- musulman.

La révolution de l’imam et ses messages ne concernait pas seulement la société iranienne et le monde arabo-musulman, son animosité à l’endroit du gouvernement israélien suite à leur attitude vis-à-vis de la Palestine a fait de lui le libérateur des peuples opprimés. Aussi était-il convaincu que tous les hommes sont astreints au monothéisme, le bon et la quête de vérité et de justice. Dans beaucoup de ce discours, l’imam soulignait que la révolution islamique est l’ennemi des hégémonistes américains, occidentaux et ex-soviétique et non pas de leur peuple, qui sont eux-mêmes victimes du néo-colonialisme. (6) Il considérait que la mission dont étaient chargés les prophètes, consistait à conduire les hommes vers la connaissance de Dieu.

3. Le triomphe de la révolution

Le 1er février 1979, le saint imam regagne le pays après 14 ans d’exil. Le 11 février (22 bahman de l’hégire solaire) le régime Pahlavi s’effondra, fut balayé en même temps la monarchie, et l’Iran, en annonçant un nouveau chapitre de son histoire, faisait son entrée dans l’ère de la révolution islamique. La concrétisation des promesses de L’imam al-Khomeiny et la victoire de la révolution islamique en Iran a consacré une nouvelle ère dans l’histoire politique et économique et stratégique en Iran en particulier, au moyen orient et dans le monde en général. La victoire de la révolution signifiait l’exportation des germes libérateurs dans les pays islamiques et ceux du tiers monde. En même temps, le régime inféodé à l’Amérique (Nicaragua) fut renversé. Les peuples libanais et palestiniens fêtèrent la victoire de la révolution islamique en Iran et commencèrent leur djihad dans une nouvelle forme, s’inspirant de la révolution islamique. Les mouvements islamiques en Egypte, en Tunisie, en Algérie, au Soudan, en Arabie et en Turquie furent vivifiés. (6)

La révolution islamique, dans la vision de L’imam al-Khomeiny était perçue comme une libération totale et parfaite de l’homme et des Etats du joug capitalo-impérialiste de l’occident.

4. Quelques faits marquant la vie de l’Imam

a) La crise des otages

Le 4 novembre 1979, les étudiants islamistes assiègent l’Ambassade américaine à Téhéran pour protester contre l’accueil du Chah par les Etats-Unis en raison de problème de santé. Ils prennent 53 personnes en otage parmi le personnel de l’Ambassade. Washington refuse et répond en cessant ses importations de pétrole iranien. Le 24 avril 1980 les Etats-Unis font une tentative de libération d’otages par un commando héliporté qui se révéla sans succès. Les otages ne sont libérés qu’après 444 jours de détention, grâce à la médiation du ministère des affaires étrangères algérien, Mohammad Seddik Benyania(7).
 

 

b) La guerre Iran-Irak

Peu de temps après son accession au pouvoir, L’imam al-Khomeiny fut au prise à une confrontation armée avec l’Irak, suite à une lutte hégémonique pour le contrôle géostratégique du moyen orient selon certaine source. La guerre va durer huit ans.



c) La Fatwa contre Salman Rushdie

Le 14 février 1989, Khomeiny lance une Fatwa (avis juridique) contre Salman Rushdie pour les propos tenus dans le ‘’versets sataniques’’ entre autre fait, le roman de Rushdie contient en effet des pages qui laissent suggérer que certains versets du Coran n’auraient pas été dictés par Dieu mais bien par Satan. L’imam déclare l’auteur coupable d’avoir offensé ‘’l’Islam’’, le prophète et le Coran. Et appel pour ce faire tous les musulmans à exécuter Rushdie et ses éditeurs, où qu’ils puissent se trouver(8).


II. Le gouvernement islamique.

Le concept gouvernement revêt plusieurs acceptions selon qu’on est libéral ou conservateur. Pour ce qui nous concerne, nous définissons le gouvernement comme aspiration ou émanation d’un peuple à se doter des dirigeants ou des institutions qui traduisent leurs aspirations profondes à l’autodétermination et, qui se reconnaissent autour d’un leadership à qui ont confie la conduite ou la gestion des affaires de l’Etat. C’est ce qui explique les violentes protestations de Mars 1963, de L’imam al-Khomeiny, chef spirituel de la Nation contre le complot américain de la soi-disant ‘’Révolution blanche’’, qui ont constitué les premiers signaux vers la réalisation de la volonté du peuple iranien. Depuis lors, le pays tout entier a confirmé l’imam guide de la révolution. Après plus d’un an de lutte sans merci et acharnée, le jeune arbre de la révolution a porté ses fruits au milieu de la clameur de souveraineté, de liberté et de gouvernement islamique.

Le 21 et 22 Bahman 1357 (10 et 11 février 1979) ont marqué l’effondrement de la royauté et la fin de cette domination étrangère édifiée sur le despotisme intérieur. Cette conquête qui a été le prélude au gouvernement islamique, si ardemment souhaité par le peuple d’Iran a proclamé sa décision irrévocable d’instaurer l’ordre nouveau de la République Islamique. Se prononçant à la majorité de 98, 2% en sa faveur. (8) Le gouvernement islamique ne peut être ni despotique mais constitutionnel et démocratique. Dans cette démocratie pourtant, les lois ne dépendent pas de la volonté du peuple, mais uniquement du Coran et de la sunna du prophète et elles seules doivent être appliquées scrupuleusement. Le gouvernement islamique est le gouvernement de droit divin, et ses lois ne peuvent être ni changées, ni contestées.

C’est là que réside la différence radicale entre un gouvernement monarchique ou républicain où se sont les élus, les représentants du peuple ou de l’Etat qui proposent et votent les lois, alors qu’en islam la seule autorité compétente est le Tout-Puissant et sa volonté divine. (9) la volonté législative est exclusivement détenue par le saint Prophète de l’Islam et personne hormis lui ne peut promouvoir une loi, toute loi qui n’émane pas de lui est à rejeter. Dans un gouvernement islamique qui se respecte, le pouvoir législatif (parlement), qui est une des trois composantes de tout système constitutionnel avec l’exécutif et la jurisprudence (10), est remplacé par un conseil religieux de planification qui transmet à chaque ministère les lois islamiques le concernant lui indique son programme conformément à la religion et établit à base de l’ensemble de la politique générale du pays. (11)

Le gouvernement islamique est soumis à la loi de l’islam qui n’émane ni du peuple ni des ses représentants, mais directement de Dieu. La loi coranique, qui n’est autre que la loi divine, constitue l’entité de tout gouvernement islamique et règne immanquablement sur tous individus qui en font partie(12).

 

Conclusion
Le saint imam considérait que la mission dont était chargé les prophètes, résidait dans la conduite des hommes vers la connaissance de Dieu.

L’honoré imam était un philosophe divin, un mystique religieux, un docteur de la loi, la source d’imitation et en même temps le guide de la République Islamique d’Iran. Il était initié aux bases de la philosophie. L’idéologie philosophique de L’imam al-Khomeiny tendait plutôt vers la philosophie ésotérique selon Hamid Ansari dans son livre intitulé ‘’le récit de l’éveil’’.

Avant de clore définitivement cet exposé, nous voulions très sincèrement remercié les autorités académiques et scientifiques de l’université islamique du Congo qui nous ont offert un cadre idéal de débat, d’échange, de discussion et d’exercice à la lettre (publication) pour l’éclosion d’un élite intellectuel musulman capable de discuter la marge de manœuvre de la grande communauté musulmane de R.D. Congo.
N’avons pas la prétention d’avoir vidé le sujet de son contenu du fait de la presque inexistence des ouvrages sur l’illustre imam Khomeiny en français. Ainsi nous lançons un appel aux autorités tant académique que scientifique de doter la bibliothèque des ouvrages en français pour une université islamique dans un pays francophone.

Nous implorons l’indulgence de tous ceux qui vont nous lire au cas où ils remarquaient quelques insuffisances partant de l’imperfection liée à la nature humaine.


Par ABDOULLAHI EBUMBU MOFONDO

1. Hamid Ansari, le récit de l’éveil, éd. IRPOIKAI.
2. Hamid Ansari, Idem
3. Hamid Ansari, ibidem
4. Iran, document publié par l’ambassade d’Iran en R.D.Congo
5. Quelques paroles de L’imam al-Khomeiny, éd. Comité pour la Célébration du 6*anniversaire de la Victoire de la Révolution Islamique de l’Iran.
6. Hamid Ansari, op.cit.
7. Internet, www.
8. Internet, www.
9. Coran, Sourate
10. D.Epenge, Droit constitutionnel, cours inédit, 1996-1997, UNIKIN.
11. IRAN, op.cit.
12. Coran, Sourate.

1158 Vues | 07-02-2014 | 16:19

Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


 
La Prière des Jours
Articles en relation
La Révolution Iranienne [Partie II]La Révolution Iranienne [Partie I]Sept Jours Après la Victoire de la Révolution IslamiqueL’Héritage spirituel de l’Imam al-KhomeinyRouhollah Khomeini : L’Icône des Révolutionnaires
    
 
  Organisation d'al-Maaref Islamique