courrier éléctronique عربي English Livre d'or Recherche Rayon de la semaine Liste de Distribution
Lettre de l’Imam al-Khâmine’î.. ..aux jeunes des pays occidentaux_29/11/2015
 

les catégories » Sélections des Clés du Paradis » Actes de jours précis

Diminuer le texte Augmenter le texte Envoyer à un ami Imprimer
Les Actes de la Nuit du Vendredi

Les actes de la nuit du vendredi sont nombreux. Nous nous contentons ici d’en présenter quelques-uns.
 

1- Multiplier la répétition de :
Gloire à Dieu, Dieu est plus Grand, il n’y a de Dieu que Dieu !
Et multiplier les prières sur Mohammad et sur sa famille !


- Il est rapporté que la nuit du vendredi est une nuit de gloire et son jour, un jour lumineux, alors multipliez la répétition de « Gloire à Dieu, Dieu est plus Grand, il n’y a de Dieu que Dieu ! » et multipliez les prières sur Mohammad et sur la famille de Mohammad.


- Et dans un autre propos rapporté, il est dit que le nombre minimum de prières sur Mohammad et sur sa famille, durant cette nuit est cent et que plus on en fait, mieux c’est !
- Il est rapporté de l’Imam as-Sadeq (Que la Paix de Dieu soit sur lui) que la prière sur Mohammad et sur sa famille, la nuit du vendredi, équivaut à 1000 bonnes actions, efface 1000 mauvaises actions et élève de 1000 degrés. Il est recommandé de multiplier, durant cette nuit, la prière sur Mohammad et sur la famille de Mohammad (Que la Paix de Dieu soit sur eux) à partir du moment d’après la prière de l’après-midi [du jeudi] jusqu’à la fin de la journée du vendredi.


- Il est rapporté d’une chaîne de transmission juste, de l’Imam as-Sadeq (Que la Paix de Dieu soit sur lui) qui dit :
« L’après-midi du jeudi, des Anges descendent du ciel avec, dans les mains, des crayons en or et des cahiers en argent. Ils n’y inscrivent que les prières sur Mohammad et sur la famille de Mohammad, jusqu’à la nuit du samedi ».


- Cheikh Tûssî [m.460H] dit :
« La prière sur le Prophète Mohammad (Que la Paix de Dieu soit sur lui et sur sa famille) est recommandé le jeudi, 1000 fois. Et il est recommandé de dire :
Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur la famille de Mohammad, accélère leur soulagement et fais périr leurs ennemis des djinns est des hommes, des premiers aux derniers !
Celui qui dit cela après la prière de l’après-midi du jeudi jusqu’à la fin de la journée du vendredi, aura beaucoup de faveurs ».


- Le Cheikh Tûssî dit également qu’il est recommandé de demander pardon [à Dieu] à la fin du jour du jeudi en disant :
« Je demande pardon à Dieu, point de divinité autre que Lui, le Vivant, le Sustentateur et je me repens auprès de Lui du repentir d’un esclave, soumis, pauvre, misérable, qui ne peut rien faire pour lui-même, ni retirer, ni changer, ni [agir] à son avantage ou à son désavantage ni se donner la vie ou la mort ni ressusciter !
Que Dieu prie sur Mohammad et les membres bons et purs de sa famille, les élus, les bienfaisants et les salue beaucoup !

2- Lire, durant la nuit du vendredi, les sourates Le Voyage Nocturne (XVII), La Caverne (XVIII), les trois sourates qui commencent par Ta Sîn [Les Poètes (XXVI), Les Fourmis (XXVII), Le Récit (XXVIII)], La Prosternation (XXXII), Ya Sîn (XXVII), Sâd (XXXVIII), Al-Ahqâf (XLVI), Celle qui est inéluctable (LVI), L’Agenouillée (XLV), La Fumée (XLIV), Le Mont (LII), La Lune (LIV), Le Vendredi (LXII). Si l’occasion ne se présente pas, se limiter à la sourate Celle qui est inéluctable (LVI) et à celle citée avant elle [Al-Ahqâf (XLVI)].


- Il est rapporté de l’Imam as-Sadeq (Que la Paix de Dieu soit sur lui) qui dit :
« Celui qui lit la sourate Le Voyage Nocturne (XVII) toutes les nuits de vendredi, ne meurt pas avant d’atteindre le Sustentateur (qu’Allah hâte sa réapparition). Il fait partie de ses compagnons ».


- Il (Que la Paix de Dieu soit sur lui) dit :
« Celui qui lit la sourate La Caverne (XVIII) toutes les nuits de vendredi, ne meurt qu’en étant un martyr : Dieu le fait ressusciter avec les martyrs et le Jour de Jugement, il se tiendra avec les martyrs ».


- Il (Que la Paix de Dieu soit sur lui) dit :
« Celui qui lit les trois sourates qui commencent par Ta Sîn [Les Poètes (XXVI), Les Fourmis (XXVII), Le Récit (XXVIII)], durant la nuit du vendredi, fait partie des Elus de Dieu, dans le Voisinage de Dieu, sous Sa Protection. Il ne sera jamais touché par la misère en ce monde et il lui sera donné du Paradis, dans l’Au-delà, jusqu’à satisfaction et même plus. Dieu le mariera avec 100 épouses des Houris al-Aîn ».


- Il (Que la Paix de Dieu soit sur lui) dit :
« A celui qui lit la sourate La Prosternation (XXXII) toutes les nuits de vendredi, Dieu donne son Livre dans la main droite ; il n’est pas tenu compte de ses [méfaits] et il sera en compagnie de Mohammad et des gens de sa maison (Que la Paix de Dieu soit sur eux)


- Il est rapporté d’une chaîne de transmission considérée, de l’Imam al-Baqer(Que la Paix de Dieu soit sur lui) qui dit :
« A celui qui lit la sourate Sâd (XXXVIII) durant la nuit du vendredi, il est donné des biens de ce monde et de l’Au-delà qui n’ont été donnés à personne, sauf à un Prophète Messager ou à un Ange Proche. Dieu le fait entrer au Paradis ainsi que toute personne de sa maison qu’il aime jusqu’à son serviteur qui le sert. Il n’y a aucune limite dans la délimitation des membres de sa famille ni pour ceux qui intercèdent pour lui ».

- De l’Imam as-Sadeq (Que la Paix de Dieu soit sur lui) :
« Celui qui lit, durant la nuit ou le jour du vendredi, la sourate Al-Ahqâf (XLVI), Dieu le protège de la peur terrible durant la vie en ce monde et l’assure contre la Frayeur le Jour du Jugement Dernier, selon la Volonté de Dieu ».


- Il (Que la Paix de Dieu soit sur lui) dit :
« Celui qui lit la sourate Celle qui est inéluctable (LVI) chaque nuit de vendredi, Dieu Très-Elevé l’aime et le rend aimable auprès des gens. Il ne connaîtra jamais la misère en ce monde ni aucun des besoins de ce monde et il sera en compagnie du Prince des croyants (Que la Paix de Dieu soit sur lui), cette sourate étant la sienne ».


- Il est rapporté que pour celui qui lit la sourate Le Vendredi (LXII) chaque nuit du vendredi, elle est une amende compensatoire [pour ses péchés] durant la période allant de ce vendredi au suivant.


- Il est rapporté la même chose pour celui qui lit la sourate La Caverne (XVIII) chaque nuit de vendredi, et pour celui qui la lit après les deux prières obligatoires de midi et de l’après-midi du jour du vendredi.


- Sache que les prières rapportées [du Prophète et des gens de la maison (Que la Paix de Dieu soit sur eux)] durant la nuit du vendredi sont nombreuses, dont celle du Prince des croyants (Que la Paix de Dieu soit sur lui), dont celle de deux génuflexions : lire pour chacune après la sourate Prologue (I), la sourate Le Tremblement de Terre (XCIX) 15 fois. Il est rapporté que Dieu protègera du châtiment de la tombe et des affres du Jour du Jugement Dernier, celui qui la fait.

3- Lire la sourate le Vendredi (LXII) lors de la première génuflexion des prières obligatoires du coucher du soleil et du soir et la sourate Le Culte Pur (CXII) pour la seconde génuflexion de la prière du coucher du soleil et la sourate Le Très-Haut (LXXXVII) pour la seconde génuflexion de la prière du soir.

4- Ne pas déclamer des poèmes.
Il est écrit dans Sahîh de l’Imam as-Sadeq (Que la Paix de Dieu soit sur lui) :
« Il est détestable de lire la poésie pour un jeûneur, une personne mise en état de sacralisation, dans l’enceinte sacrée et durant les jours de vendredi et ses nuits ».

Celui qui rapporte ce propos interrogea l’Imam as-Sadeq (Que la Paix de Dieu soit sur lui) :
« Et si la poésie dit vrai ? » Il (Que la Paix de Dieu soit sur lui) répondit : « Même si elle dit vrai ».

- Dans un propos considéré de l’Imam as-Sadeq, il est dit :
« Celui qui déclame un vers de poésie durant la nuit ou le jour du vendredi, ne bénéficiera pas des récompenses de cette nuit ni de ce jour ».


- Et selon un autre propos rapporté, sa prière n’est pas accepté durant cette nuit et ce jour.



5- Multipliez les invocations pour ses frères croyants comme le faisait Hazrat Fatima (Que la Paix de Dieu soit sur elle). A celui qui fait des invocations pour 10 personnes mortes, le paradis est dû comme [il est dit] dans le hadith.

6- Invoquez des invocations rapportées des [infaillibles (que la Paix de Dieu soit sur eux)] et elles sont nombreuses. Nous nous contenterons de rappeler une petite partie d’entre elles.

- Il est rapporté d’une chaîne de transmission juste, de l’Imam as-Sadeq (Que la Paix de Dieu soit sur lui) :
« Celui qui récite, 7 fois, cette invocation, la nuit du vendredi, lors de la prosternation de la prière surérogatoire de la prière du soir, sera pardonné à la fin de sa prière. Et le mieux est de la répéter toutes les nuits :
Mon Dieu, je Te demande par Ta Noble Face et Ton Nom grandiose, de prier sur Mohammad et sur la famille de Mohammad et de me pardonner mon péché grandiose !
 

- Du Prophète (Que la Paix de Dieu soit sur lui et sur sa famille) qui dit :
« Celui qui dit ces propos, 7 fois, pendant la nuit du vendredi et meurt durant cette nuit, entrera au Paradis. Et celui qui les dit le jour de vendredi et meurt ce jour-là, entrera au Paradis » :
Mon Dieu, Tu es mon Seigneur, il n’y a de Dieu que Toi, Tu m’as créé et moi je suis Ton serviteur et fils de Ta servante, dans Ton étreinte, mon toupet entre Tes Mains, je me saisis de Ton engagement et de Ta promesse en fonction de ce que je peux, je cherche protection auprès de Ta Satisfaction contre le mal que je fais, je m’établis dans Ton Bienfait et je m’établis dans mes péchés alors pardonne-moi mes péchés car ne pardonne les péchés autre que Toi !


- Cheikh Tûssî, Sayed, al-Kafa’mî et Sayed Ibn Bâqî disent :
Il est recommandé d’invoquer Dieu de cette invocation la nuit et le jour du vendredi, ainsi que la nuit et le jour d’Arafat et nous rapportons l’invocation telle qu’elle est rapportée dans le livre al-Misbah de Cheikh :
Mon Dieu, comme celui qui s’est préparé, s’est disposé, s’est apprêté et a pris ses dispositions pour rendre visite à une créature, dans l’espoir de recevoir son aide, dans le but de demander ses dons et sa récompense, c’est pour Toi, ô Seigneur, que je me suis préparé et ai pris mes dispositions dans l’espoir de recevoir Ton Pardon, dans le but de demander Tes Présents et Ta Récompense. Alors, ne me déçois pas lors de mon invocation, ô Celui duquel, celui qui demande n’est pas déçu, que les bienfaits donnés n’amenuisent pas.


Je ne suis pas venu à Toi, confiant en une bonne action que j’aurais faite, ni en la délégation d’une créature en qui j’ai espoir, mais je suis venu à Toi, avouant mes mauvaises actions et mon injustice, reconnaissant que je n’ai aucun argument ni aucune excuse.


Je suis venu à Toi, espérant Ton Pardon grandiose avec lequel Tu pardonnes les fautifs. Leur persistance à s’adonner à leurs crimes grandioses ne T’a pas empêché de revenir à eux avec Miséricorde !


Ô Celui dont la Miséricorde est vaste et le Pardon grandiose, ô Grandiose, ô Grandiose, ô Grandiose, ne repousse Ton Courroux que Ta Mansuétude, ne sauve de Ta Colère que l’imploration vers Toi !


Alors, accorde-moi, ô mon Dieu, un soulagement par la Puissance avec laquelle Tu donnes vie à la terre morte, et ne me fais pas périr d’anxiété jusqu’à ce que Tu me répondes et que Tu me fasses connaître la réponse à mon invocation !


Fais-moi goûter la saveur de la santé jusqu’à la fin de mon terme, ne fais pas en sorte que mes ennemis se réjouissent de mon malheur, ne les laisse pas me dominer ni venir à bout de moi.


Mon Dieu, si Tu m’as abaissé, qui pourra me relever ? Et si Tu m’as élevé, qui pourra m’abaisser ? Si Tu m’as mené à la perte, qui pourra T’exposer le [cas] de Ton serviteur ou T’interroger sur son ordre ?


Déjà, je sais qu’il n’y a pas d’injustice dans Ton Jugement ni de précipitation dans Ton Châtiment.


C’est celui qui craint que l’ordre lui échappe qui est pressé, c’est le faible qui a besoin de l’injustice, alors que Toi, Tu T’en es élevé d’une grande élévation.


Mon Dieu, je cherche protection auprès de Toi alors protège-moi, je cherche refuge auprès de Toi, alors accorde-le moi, je Te demande de me pourvoir en ressources alors pourvois-moi, je compte sur Toi alors suffis-moi, je cherche secours auprès de Toi contre mes ennemis, alors secours-moi, je demande Ton Aide, alors aide-moi, je Te demande pardon, ô mon Dieu, alors pardonne-moi ! Exauce-moi ! Exauce-moi ! Exauce-moi !



7- Invoquez Dieu de l’invocation de Kumayl.



8- Invoquez Dieu de l’invocation :
« Mon Dieu, ô Témoin de tout conciliabule… » récitée également la nuit d’Arafat.



9- Dire 10 fois :

Ô Celui qui maintient en permanence la Faveur sur les gens, ô Celui qui étend les deux mains pleines de Largesses, ô Celui qui détient les dons magnifiques, prie sur Mohammad et sur la famille de Mohammad, le meilleur caractère du genre humain et pardonne-nous, ô Celui qui détient la Grandeur en ce soir !
Et ce noble rappel est également rapporté pour la nuit d’Eid al-Fitr.



10- Mangez des grenades comme le faisait l’Imam as-Sadeq (Que la Paix de Dieu soit sur lui) toutes les nuits de vendredi.
- Cheikh Ja’far fils d’Ahmed al-Qummî rapporte dans le livre Al-Arûs de l’Imam as-Sadeq (Que la Paix de Dieu soit sur lui) :
Dieu construit une maison au Paradis pour celui qui dit, 100 fois, entre les prières surérogatoires du matin et celle obligatoire :

Gloire à mon Seigneur le Très-Grandiose et par Sa Louange, je demande pardon à Dieu, mon Seigneur et je me repens auprès de Lui.


- Cheikh, Sayed et d’autres ont rapporté cette invocation qu’il est recommandé de réciter, selon leurs dires, durant le dernier tiers de la nuit du Vendredi. Voici cette invocation :
Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur sa famille et accorde-moi ce matin Ta Satisfaction, loge dans mon cœur la peur de Toi, coupe-le de tout autre que Toi jusqu’à n’espérer qu’en Toi et ne craindre que Toi !


Mon Dieu, prie sur Mohammad et sur sa famille et accorde-moi la stabilité de la certitude, la pureté de la sincérité/loyauté, l’éminence de l’Unicité et la permanence de la droiture, l’essence de la patience et de la satisfaction du Décret et de la Mesure !


Ô Celui qui satisfait les besoins des solliciteurs, ô Celui qui sait ce qu’il y a dans la conscience des gens silencieux, prie sur Mohammad et sur sa famille, réponds à ma supplication, pardonne-moi mes péchés, sois Généreux en ce qui concerne mes ressources, satisfais les besoins qui me concernent ainsi que ceux de mes frères en religion et ceux de ma famille !


Mon Dieu, les espoirs ambitieux sont [tous] déçus sauf par Toi, les résolutions assidues s’interrompent toutes sauf celles à Ton Propos, les conceptions rationnelles s’élèvent toutes sauf celles qui vont vers Toi, car Tu es l’Espoir et vers Toi se trouve le refuge, ô le plus Noble des buts et le plus Généreux des sollicités !
Je me suis enfui de mon âme vers Toi, ô Refuge des fuyards, avec le poids des péchés que je porte sur mon dos.


Je ne trouve pour moi comme médiateur auprès de Toi que ma connaissance du fait que Tu es le plus proche de celui en qui espèrent ceux qui demandent, et en qui ont espoir [d’obtenir] de ce qu’il détient ceux qui désirent, ô Celui qui a déchiré les entendements par Sa Connaissance, qui a délié les langues par Sa Louange, qui a placé ce qu’Il a donné en Bienfaits envers ses serviteurs, en compensation à l’accomplissement de Son droit, prie sur Mohammad et sur sa famille et ne laisse pas le démon accéder à ma raison, ni le faux guider mes actes !


- Dire, quand l’aube du vendredi se lève :
Je me suis réveillé dans la protection de Dieu, dans celles de Ses Anges, de ses Prophètes et de Ses Messagers (Que la Paix de Dieu soit sur eux), et dans la protection de Mohammad (Que la Paix de Dieu soit sur lui et sur sa famille) et dans celle de ses Légataires de la famille de Mohammad (Que la Paix de Dieu soit sur eux).
J’ai cru dans ce qui est secret de la famille de Mohammad (Que la Paix de Dieu soit sur lui et sur sa famille), et en ce qui est notoire à propos d’eux, en ce qui leur est apparent et ce qui leur est profond, j’atteste qu’ils sont dans la science de Dieu et dans l’obéissance à Lui comme Mohammad (Que la Paix de Dieu soit sur lui et sur sa famille).


- Il est rapporté qu’à celui qui dit, 3 fois, avant la prière du matin du vendredi :
Je demande pardon à Dieu, point de divinité à part Lui, le Vivant, le Sustentateur, et je me repens auprès de Lui.
Ses péchés lui seront pardonnés même s’ils sont plus nombreux que l’écume de la mer.


Copiés du Livre "Les Clés du Paradis" par l'équipe du site

3949 Vues | 20-02-2014 | 17:02

Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


 
La Prière des Jours
    
 
  Organisation d'al-Maaref Islamique