courrier éléctronique عربي English Livre d'or Recherche Rayon de la semaine Liste de Distribution
Lettre de l’Imam al-Khâmine’î.. ..aux jeunes des pays occidentaux_29/11/2015
 

les catégories » Famille du Prophète » Les infaillibles » Imam Al Mahdi » Articles sur l'Imam al-Mahdi

Diminuer le texte Augmenter le texte Envoyer à un ami Imprimer
Comment Etablir un Lien Profond avec l’Imam al-Mahdi (qu’Allah hâte sa réapparition)


Introduction sur la relation avec l'Imam al-Mahdi (qu'Allah hâte sa réapparition)

Il y a deux aspects : le premier est la connaissance de l’Imam et le second, l’ampleur de la prise de connaissance du monde et de la société. Les deux éléments réunis rendent forte et profonde l’orientation vers l’Imam (qu'Allah hâte sa réapparition).


Si le croyant connait l’Imam du Temps (qu'Allah hâte sa réapparition) au niveau de sa station, de son importance élevée et de sa demeure auprès de Dieu, sans s’enquérir de la misère du monde, sans doute, son désir de l’Imam (qu'Allah hâte sa réapparition) restera insuffisant et limité. Alors que s’il se plonge dans les soucis des gens, dans les problèmes des sociétés humaines et que son cœur est oppressé de souffrance et de douleur devant ce qui se passe, son empressement et sa demande de l’Imam sera intense. Car le nom de l’Imam du Temps (qu'Allah hâte sa réapparition) est fortement associé à son grand rôle déterminant pour l’avenir.
 


La constance dans l’allégeance à l’Imam (qu'Allah hâte sa réapparition)

Nous nous engageons à être dans ses rangs, dans les rangs de celui qui s’allie à lui, de celui qui le suit, marche selon sa méthode et prépare sa venue.

L’Imam al-Baqer (que la Paix de Dieu soit sur lui) : « Il va arriver un temps où l’Imam va disparaitre des gens. Bienheureux ceux qui seront restés fermes sur notre ordre durant ce temps. La plus petite récompense qu’ils recevront est que Dieu Tout-Puissant les appellera et dira : ‘ Mes serviteurs, vous avez cru à Mon Secret et vous avez validé Mon Mystère. Je vous annonce une bonne récompense de Ma Part. O Mes serviteurs et Mes Sujets ! En vérité, de vous J’accepte, de vous J’efface et pour vous Je pardonne. Par vous, J’abreuve mes serviteurs de la pluie et Je repousse d’eux les épreuves. Si vous n’aviez pas été la, J’aurai certainement descendu sur eux Mon Châtiment .’ » (Bihar al-Anwar, vol. 52, p.145, numéro 6; k Bab22 fadl intizhari-l-faraj)



Le désaveu de ses ennemis

Le désaveu de l’ennemi de l’Imam complète l’allégeance. Sans le désaveu, l’allégeance n’est pas véritable.

Le Prophète (Que la Paix de Dieu soit sur lui et sur sa famille) : « O Ali ! Par Celui qui m’a envoyé avec la Prophétie et qui m’a choisi parmi l’ensemble des créatures ! Même si un serviteur a adoré Dieu durant mille ans, cela ne sera accepté que par l’allégeance a toi, et l’allégeance aux Imams de ta descendance. Et l’allégeance a toi n’est acceptée que par le désaveu de tes ennemis et des ennemis des Imams de ta descendance. L’Ange Gabriel  m’a informé de cela. Croira qui voudra et niera qui voudra ! » (Bihar al-Anwar, vol.27, p.63 H22 Bab ujub muwalat awliyai’him)

Si le croyant ne peut annoncer ouvertement son refus et son désaveu, il doit au moins sauvegarder cette hostilité aux ennemis de l’Imam du Temps. C’est pourquoi l’imam as-Sadeq (que la Paix de Dieu soit sur lui) recommanda a un homme qui était venu le voir pour lui faire part de son incapacité a faire quoi que ce soit contre les ennemis :

L’Imam as-Sadeq (que la Paix de Dieu soit sur lui) : « Mon père m’a dit, le tenant de son père qui le tenait de son grand-père, du Messager de Dieu : ‘Celui qui est trop faible pour pouvoir aller à notre secours, nous les gens de la maison, et qui maudit nos ennemis, dans son isolement, Dieu fait parvenir sa voix à l’ensemble des anges, de la Terre au Trône. Ainsi, chaque fois que cet homme maudit nos ennemis, ils le soutiennent et ils se mettent à maudire celui qu’il maudit puis le louent [cet homme] et disent : « Notre Dieu ! Prie sur Ton serviteur qui s’est efforcé de faire ce qu’il pouvait. S’il avait pu faire plus il l’aurait fait. » Arrive alors l’appel de Dieu le Très-Elevé : « J’ai exaucé votre invocation, j’ai répondu à votre appel, j’ai prié sur son esprit parmi les esprits et je l’ai placé auprès de moi, parmi les élus choisis. »’ » (Bihar al-Anwar, vol.27, Bab 10 Gham mabghadihim, p.223 H.11)

Le Prophète (Que la Paix de Dieu soit sur lui et sur sa famille) : « Bienheureux celui qui a connu le Sustentateur des gens de ma maison et l’a considéré comme Imam pendant son occultation, avant son instauration, et qui a pris pour ami/allié ses amis/alliés et pour ennemi ses ennemis. Celui-là rejoint mes compagnons, ceux qui bénéficient de mon affection et il est le plus noble de ma communauté a mes yeux le Jour du Jugement. » (Nur ath-thaqalqyn, vol.2 p.505)


L’engagement à suivre la méthode de la législation dans tous les détails de la vie

L’ordonnance du bien et l’interdiction du blâmable sont deux obligations fondamentales dans l’Islam qui sont la cause de la préférence de la communauté de Mohammad (Que la Paix de Dieu soit sur lui et sur sa famille) sur le reste des communautés.

Le Coran : « Vous formez la meilleure communauté suscitée pour les hommes : vous ordonnez le bien et vous interdisez le blâmable. » (3/110)


Le Prophète (Que la Paix de Dieu soit sur lui et sur sa famille) : « A la fin de cette communauté, il y aura des gens qui recevront une récompense semblable a celle des premiers d’entre eux. Ils ordonnent le bien, interdisent le blâmable et combattent les gens des dissensions. » (Dala’il an-nubuwwat, vol.6, p.513)


L’Imam al-Baqer (que la Paix de Dieu soit sur lui) : « L’obligation du bien et l’interdiction du blâmable est la voie des Prophètes, la méthode des réformateurs, une obligation grandiose sur laquelle reposent les obligations par laquelle les croyances religieuses sont en sécurité, les gains licites et les injustices repoussées, la terre se construit, la justice est faite des ennemis et l’ordre est maintenu. » (Wasa’il ash-shi’at, vol.16, p.119. no. 6, [21132], Bab ujubuhima wa tahrim tarakihima)

 

L’abandon de cette obligation est une cause de l’éloignement de l’Imam du Temps de nous, et du fait que son apparition tarde tant.


L’Imam Ali (que la Paix de Dieu soit sur lui) : « N’abandonnez pas l’ordonnance du bien et l’interdiction du blâmable. Car Dieu chargera vos méchants, de vos affaires, ensuite vous implorerez et vos implorations de seront pas exaucées. » (Al Kafi, vol.7, p.51)


L’Imam al-Baqer (que la Paix de Dieu soit sur lui) : « Si Dieu est en colère contre ses créatures, Il nous (ahl bayt) éloigne de leur entourage. » (Al Kafi, vol.1 p343 H.31)


L’invocation

Quand un croyant implore pour l’Imam du Temps et demande l’accélération de son apparition, il augmente ses sentiments ainsi que sa croyance que l’Imam existe et qu’il est vivant, présent. Et ce sentiment le renforce dans sa méthode et son cheminement.

Les Imams faisaient eux aussi des invocations pour lui et ne se contentaient pas de nous conseiller de le faire.


L’Imam al-Hassan al-Askari (que la Paix de Dieu soit sur lui) : « Par Dieu ! Il s’absentera d’une occultation durant laquelle ne sera secouru de la perdition que celui que Dieu aura confirmé dans sa parole de son Imamat et a qui Il aura accordé de réussir d’implorer l’accélération de sa délivrance. » (Bihar al-Anwar, vol.52, Bab 18 Dhikr man rahu, p.23-24, H16)

Dans une lettre signée de l’Imam al-Mahdi (qu'Allah hâte sa réapparition) lui-même : « Multipliez les invocations pour l’accélération de la délivrance. En cela est votre délivrance. » (Kamal ad-Din, vol2 p480)


La préparation à son apparition

L’Imam Ali (que la Paix de Dieu soit sur lui) : « L’acte que Dieu, le Très-Elevé aime le plus est l’attente de la délivrance. » (Bihar al-Anwar, vol 52 p123, H7)

L’Imam al-Qazem (que la Paix de Dieu soit sur lui)  : « Le meilleur acte d’adoration après la connaissance est l’attente de la délivrance. » (Bihar al-anwar, vol.78 p.326)

L’Imam as-Sadeq (que la Paix de Dieu soit sur lui) : « Bienheureux les partisans de notre sustentateur qui attendent son apparition durant son occultation, lui obéissent lors de son apparition. Ceux-là sont les proches amis de Dieu pour lesquels il n’y a pas de crainte et qui ne seront pas affligés. » (Bihar al-Anwar, vol 52, p150 H76)

L’Imam as-Sadeq (que la Paix de Dieu soit sur lui) : « Celui qui se réjouit d’être un compagnon du sustentateur (qu'Allah hâte sa réapparition), qu’il attende et qu’il agisse avec piété et bonne morale en l’attendant. S’il meurt et que le sustentateur se dresse après lui, il aura la même récompense que celui qui le connaitra. Alors appliquez-vous et attendez. » (Bihar al-Anwar, vol 52, Bab 22 Fadl intizhari-l-faraj, p.140 H50)


La tristesse et les pleurs d’être séparé de lui

Sadir as-Sayrafi, un compagnon des Imams rappelle qu’un jour il entra par surprise chez l’Imam as-Sadeq (que la Paix de Dieu soit sur lui), avec al Mufaddel, fils d’Amar, Abi Basir et Abanu, fils de Tughlab. Ils le virent assis par terre, dans un étrange état. Il pleurait des pleurs d’une mère qui aurait perdu tous ses enfants. La tristesse apparaissait sur lui et les larmes coulaient sur se joues. Il disait :

« Mon maitre, ton absence a chassé mon sommeil, a rendu ma couche étroite et a soutiré le repos de mon cœur ! Mon maitre, ton absence a amené mon malheur aux désastres éternels. Déjà, l’un après l’autre, les Imams ont disparu, ne restant plus personne. Je ne sens plus que les larmes couler de mes yeux et les soupirs sortir de ma poitrine devant l’escalade des malheurs et la succession des épreuves… »

Les compagnons crurent devenir fous en l’entendant. Leurs cœurs se fendirent. Ils pensèrent qu’il avait entendu un grave évènement ou un énorme malheur. Ils lui dirent :

« Que Dieu ne fasse pas pleurer tes yeux, o fils de la meilleur de toutes les créatures. Quel est cet évènement qui soutire tes larmes et fait couler tes pleurs ? Quelle situation t’a imposé cette affliction ? »

L’imam as-Sadeq (que la Paix de Dieu soit sur lui) poussa un grand soupir puis dit : « Ah ! j’ai regardé, ce matin, dans le Jifr- qui est le livre qui comprend la science des morts et des malheurs ainsi que la science de ce qui a été et de ce qui sera jusqu’au Jour du Jugement, que Dieu a accordé de façon particulière à Mohammad (Que la Paix de Dieu soit sur lui et sur sa famille) et aux Imams (que la Paix de Dieu soit sur eux) après lui- et j’ai médité sur la naissance de notre Sustentateur, sur son occultation, sur le rejet de la majorité d’entre eux de leur religion, sur leur dépôt du nœud de l’Islam de leur cou dont Dieu Tout-Puissant dit : {Nous attachons son destin au cou de chaque homme.} (17/13) Il veut dire par cela le tutorat (al-wilayat). Alors je sentis une grande tendresse et la tristesse m’envahit complètement. » (Bihar al-anwar, vol.51, Bab 18 Ma fihi men sunan-l-anbia, p.219-220 H9)


L’Imam Ali (que la Paix de Dieu soit sur lui): “ Dieu (qu’il soit béni et Exalté) a regardé la terre, Il nous a alors choisis et choisi pour nous les partisans qui vont venir a notre secours, qui se réjouissent de notre joie, s’attristeront de notre tristesse, qui dépenseront leurs biens pour nous. Ceux-là sont de nous et vers nous. » (Bihar al-Anwar, vol10, p114 H1)


Source: rawafidh.com

1626 Vues | 24-03-2014 | 15:44

Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


 
La Prière des Jours
Articles en relation
La Naissance Secrète de l’Imam al-Mahdi (Qa)Nos devoirs envers l’Imam Al Mahdi (Qu’Allah hâte sa réapparition)Des Traits du Règne de l’Imam al-Mahdi (qa)Occasion exceptionnelle pour sentir le temps de l’émergence du Mahdi
    
 
  Organisation d'al-Maaref Islamique