courrier éléctronique عربي English Livre d'or Recherche Rayon de la semaine Liste de Distribution
Lettre de l’Imam al-Khâmine’î.. ..aux jeunes des pays occidentaux_29/11/2015
 

les catégories » Jihad En Islam » Hezbollah » Fête de la Résistance et de la Libération

Diminuer le texte Augmenter le texte Envoyer à un ami Imprimer
L’Armée du Sud Liban Abandonnée et Humiliée par les Sionistes à la Porte de Fâtimah


Le 22 mai 2000, les villageois du Sud continuent de rester vigilants malgré la nouvelle de la destruction de la garnison fortifiée de Taybe.

Quelques heures plus tard, des habitants des villages du Sud, Houla, Tallousa, Markaba, Mays el-Jabal, et d’autres villages, se trouvent confrontés à deux possibilités : soit entrer de force avec l’aide des combattants de la Résistance, mais il est fort peu probable que les soldats sionistes et leurs collaborateurs de la milice de Lahd les laissent faire, étant donné la position géographique de ces trois villages à proximité de la frontière.

Deuxième possibilité, la marche de libération s’arrête à Taybe et le reste des autres villages feront alors partie d’une mini zone de sécurité à la merci des miliciens de Lahd.

Les collaborateurs paniquent en apprenant la destruction de la garnison de Taybe et certains se rendent à la Résistance. Le lendemain matin la milice de Lahd s’effondre.

Des miliciens paniqués essaient de trouver refuge de l’autre côté de la frontière en espérant que les israéliens leur seront gré de 25 ans de collaboration et loyaux services de l’ASL. A la grande surprise des collaborateurs, Israël refuse de les laisser entrer sur son territoire.

Humiliés les collaborateurs de l’ASL supplient les soldats israéliens de les laisser traverser la Porte de Fâtimah.« Israël nous a trahi. L’Armée Israélienne et l’ASL ne faisaient qu’un…

 

Et nous avons pensé qu’ils était possible d’être amis avec Israël, nous les avons aidé sur notre territoire. Pendant 25 ans nous avons été du côté d’Israël. » Le neveu d’un haut responsable de l’ASL, Akl Hashim, lui-même un collaborateur milicien à l’ASL s’est ainsi plaint «nous mangions ensemble, nous combattions ensemble, nous allions aux enterrements ensemble. Nous étions vos alliés. »

La marche pacifique de libération se répand dans le secteur centre et atteint d’autres villes. A Odaiseh, les collaborateurs paniqués tirent sur un habitant alors qu’il ouvre le chemin devant la marche pacifique. Des voitures attendant dans le secteur ouest reçoivent des instructions de pénétrer dans le secteur centre et on annonce la libération de Beit Hanoun, Kounin , Rshaf et Blat.

Tandis que les Libanais du Sud célèbrent la libération de leurs villes et villages, la Résistance Libanaise annonce la mort de 7 de ses combattants tombés en protégeant les habitants dans leurs villes dont ils avaient été séparés de force pendant des années. Les jours suivants seront décisifs.

980 Vues | 23-05-2014 | 17:20

Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


 
La Prière des Jours
Articles en relation
Première Défaite Israélienne depuis le Début du Conflit Arabo - IsraélienEffondrement de la Milice de LahdCirconstances qui ont Précédé le Retrait Humiliant de l’Armée Israélienne en 2000L’Equation « armée-peuple-résistance » a réussi à libérer la terre, là où le monde entier a échouéAutre Type de Secrets sur Le Leader Martyr Hajj Imad Moghnieh
    
 
  Organisation d'al-Maaref Islamique