courrier éléctronique عربي English Livre d'or Recherche Rayon de la semaine Liste de Distribution
Lettre de l’Imam al-Khâmine’î.. ..aux jeunes des pays occidentaux_29/11/2015
 

les catégories » Education & Société » Education » Education Des Jeunes

Diminuer le texte Augmenter le texte Envoyer à un ami Imprimer
Le Sens Des Responsabilités


Ce qui est important pour les jeunes, est le sens des responsabilités. Les jeunes sont pleins de dynamisme et plus perspicaces.

Le sens des responsabilités signifie que tout comme les gens se soucient de leur vie, de leur emploi, de leur mariage et d’autres choses qui les concernent, ils doivent aussi se sentir responsables d’objectifs plus élevés, moins individuels, qui dépassent leurs préoccupations personnelles et concernent l’ensemble du pays, l’Histoire et l’Humanité toute entière. Les gens doivent se sentir responsables de ces objectifs et être prêt à s’engager. Sans cet engagement, aucun individu et aucune société ne peuvent atteindre les sommets de la prospérité. Ce sens des responsabilités et cet engagement doivent se faire en peine connaissance de cause, les gens doivent savoir ce qu’ils recherchent et connaître les obstacles. C’est ce qu’on entend par une prise de conscience des responsabilités.

Les jeunes sont sensibles aux problèmes de leur société

Les jeunes sont sensibles aux problèmes de leur société et souffrent des discriminations. Les discriminations dans le milieu familial, bouleversent les jeunes ainsi qu’à l’école et en classe.

Certains individus ont perdu leur sensibilité aux problèmes sociaux, trop préoccupés par leurs problèmes personnels ou habitués aux problèmes qui les entourent, mais ce n’est pas le cas des jeunes qui sont plus idéalistes.

La jeunesse ne supporte pas que la justice ne soit pas respectée dans la société. Si la corruption s’étend dans la société, les jeunes qui souhaitent la gloire de leur pays, en souffriront. Les jeunes sont présents quand il s’agit d’exploits nationaux. Au cours de la Guerre imposée par l’Irak à Iran, les jeunes se sont précipités au champ de bataille quand l’Imam Khomeyni (ra) le leur a conseillé ou quand ils sentaient que leur présence était nécessaire. Les jeunes sont pareils dans toutes les sociétés, mais ils sont plus sensibles dans celles où existent la foi, les valeurs humaines et la spiritualité.

Dans toutes les sociétés, quand il est question de défendre le pays et l’honneur national, la gloire et la liberté, les jeunes s’engagent volontairement, malgré les dangers, sans se soucier de leur vie et de leur bien-être personnel.

Les jeunes et les responsables du pays

Ce ne sont pas seulement les parents qui ont des responsabilités à l’égard des jeunes. Les responsables de l’éducation, les responsables politiques et les planificateurs économiques doivent être considérés comme responsables à cet égard. Les jeunes du pays sont tous «les enfants» des responsables du gouvernement.

Si ce sentiment se développe chez nos fonctionnaires, de nombreux problèmes de la jeunesse seront résolus. Il n’est pas possible de résoudre tous les problèmes à court terme, mais l’information des jeunes et leur aide sauront combler ces lacunes. L’immense jeunesse du pays est un torrent qui coule sans interruption et continuera de couler pendant de nombreuses années. Ce courant peut être traité de deux manières différentes:

Une première approche consiste pour les responsables, à reconnaitre avec sagesse l’importance de ce courant, d’identifier les champs qui ont besoin de cette énergie et de le canaliser vers les zones qui en ont besoin. Ainsi, grâce à cette Bénédiction divine, des milliers de domaines se développeront et les champs stériles deviendront fertiles. Il est possible de transformer cette rivière en une grande source d’énergie qui insufflera un dynamisme à l’ensemble du pays. Si cette énergie est traitée de cette façon, elle deviendra un phénomène bénéfique, unique et exceptionnel pour lequel les gens seront incapables de remercier Dieu suffisamment même si chacun Le remercie une centaine de fois par jour. Cette approche exige une planification, une bonne gestion, la levée des obstacles, la détermination des besoins et l’orientation de cette énergie qui est un don divin, vers la réalisation de ces programmes. Cela donnera lieu finalement, à la croissance, la vivacité, le dynamisme et la construction.

Une deuxième approche est que les responsables ignorent ce courant bénéfique et rapide, ne soient pas prêts à y réfléchir et à planifier, et en ignorent la valeur. Par conséquent, non seulement ce qui existe déjà sera détruit, mais l’eau de cette rivière sera également gaspillée ou se transformera en un marécage infecté ou pire encore provoquera des inondations qui anéantiront tout ce que la nation avait déjà réalisé. Ce seront les conséquences d’un manque de planification, de précision et d’efforts.


* Ayatollah Sayed Ali Khaminei, www.Khamenei.ir
 

1142 Vues | 29-03-2012 | 04:27


 
La Prière des Jours
Articles en relation
Lettre de l’Imam al-Khâmine’î.. ..aux jeunes des pays occidentaux_29/11/2015images-hassanarticles-hassanAudience du Guide Suprême Accordée à des Centaines de Professeurs d’Université (02/07/2014)Les Maisons d’Allah Les Mosquées
    
 
  Organisation d'al-Maaref Islamique