courrier éléctronique عربي English Livre d'or Recherche Rayon de la semaine Liste de Distribution
Lettre de l’Imam al-Khâmine’î.. ..aux jeunes des pays occidentaux_29/11/2015
 

les catégories » Occasions » Mois De Thul Qida » Cheikh Al-Moufid

Diminuer le texte Augmenter le texte Envoyer à un ami Imprimer
Cheikh Moufid


(Mohammad bin Mohammad bin No’man)

Il est né dans une petite ville à 50 Kms de Bagdad le 11 Zilkàd 336 AH. Son père était connu comme Mou’allim (enseignant); ainsi, Cheikh Moufîd était appelé"Ibnal Mou’allim". Son père souhaitait qu’il avance dans ses études et dans ce but, il déménagea à Bagdad où son fils avait les chances de bénéficier de l’enseignement des Sciences Islamiques.

Très vite, Cheikh Moufid excella dans ses études, en particulier dans le domaine de"Ilmoul Kalàm". On lui a attribué le nom de "Moufîd"qui signifie celui qui est bénéfique aux autres pour son excellence dans les croyances Shiites. Ses connaissances lui ont valu le respect des dirigeants et donc facilita l’ouverture du premier Madressa shia à Bagdad.

Dans un rêve, il a vu Dame Fatima Zahraa (paix soit sur elle) avec ses deux fils Imam Hassan et Imam Houssen (paix sur lui). Il s’est vu lui-même dans le Madressa où il enseignait et Dame Fatima lui a demandé d’enseigner à ses fils "Ilmoul Fiqh". Cheikh Moufid s’est réveillé brusquement et était extrêmement troublé et craignait d’avoir mal agit.

Ce jour-là, au Madressa, au moment de commencer son cours, une dame est entrée avec ses deux fils disant les mêmes mots que ceux prononcés par Bibi Fatima Zahra (paix soit sur elle) dans le rêve. Les deux jeunes hommes étaient des Sayed et c’est alors que Cheikh Moufid compris le sens de son rêve et a accepté d’être leur tuteur. Les deux garçons étaient Sayed Mourtouza et Sayed Razi qui devinrent de grands Oulamas (érudits).

Un jour, un athée est arrivé à la cour de Bagdad. Il a échappé à tous les arguments pour croire à l ‘existence d’Allah. Cheikh Moufid a accepté de le rencontrer et ils se sont fixés un rendez-vous.

Mais, Cheikh Moufid était considérablement en retard et l’homme commença à se moquer des musulmans. Cheikh Moufid est arrivé en disant qu’il venait de voir une chose étonnante au bord de la rivière. Il avait aperçu un bateau sans maître à bord, embarquant les gens d’un côté du quai et les conduisant jusqu’au quai d’en face.

L’athée commença à éclater de rire en demandant aux gens quel genre de personne ils avaient emmené pour le convaincre. Cheikh Moufid lui dit:"Vous ne pouvez croire qu’un bateau puisse naviguer sans que personne ne le guide; comment pouvez-vous croire que cet univers"tourne"sans que personne ne le contrôle?".

L’athée n’avait pas de réponse et l’on dit qu’il a accepté l’ Islam.

Cheikh Moufid a écrit et compilé plus de 200 livres. Il dormait très peu et passait ses nuits à prier, à étudier et à écrire. Il était l’une des personnes privilégiées auxquelles le 12ème Imam (Qu'Allah hâte son réapparition) a écrit lors de trois occasions et le contenu de ces lettres était enregistré!.

Il est mort le 03 Ramazane 412 AH à Kazemayn où il a été inhumé. Son élève Seyed Mourtouza a conduit son Salatoul Mayet et 70000 personnes y ont participé. Sur sa tombe, Imam al-Mahdi (Qu'Allah hâte son réapparition) a écrit des versets exprimant le regret de Alé Rassoul à son départ de monde.


1027 Vues | 27-09-2012 | 08:11


 
La Prière des Jours
Articles en relation
Lettre de l’Imam al-Khâmine’î.. ..aux jeunes des pays occidentaux_29/11/2015images-hassanarticles-hassanAudience du Guide Suprême Accordée à des Centaines de Professeurs d’Université (02/07/2014)Les Maisons d’Allah Les Mosquées
    
 
  Organisation d'al-Maaref Islamique