courrier éléctronique عربي English Livre d'or Recherche Rayon de la semaine Liste de Distribution
Lettre de l’Imam al-Khâmine’î.. ..aux jeunes des pays occidentaux_29/11/2015
 

les catégories » Guides » Ayatollah Khamenei » La Femme

Diminuer le texte Augmenter le texte Envoyer à un ami Imprimer
Le rôle des femmes dans la société

Les droits et le rôle de la femme dans la société dans l’optique du Guide suprême de la Révolution islamique

Le rôle des femmes dans la communauté humaine
La question des femmes et comment elles sont traitées sont des questions qui ont été depuis longtemps, discutées dans les différentes communautés et civilisations. Les femmes représentent la moitié de la population mondiale. La vie dans ce monde dépend tout autant des hommes que des femmes.

Naturellement, les femmes assument les plus grandes responsabilités dans le monde. Elles effectuent des tâches essentielles comme l'accouchement et le soin des enfants.

Par conséquent, la question des femmes est une question importante qui a toujours occupé les intellectuels, la morale, les coutumes et les traditions.

Une vision juste des femmes
Il faut avoir une grande estime pour les femmes pour comprendre le sens de leur épanouissement, de leurs droits et de leur liberté. Pour définir les droits et la liberté des femmes, il faut les considérer comme des êtres humains qui, en éduquant des gens de haute morale, peuvent être une source de perfection pour la société. Les femmes doivent être considérées comme l'élément essentiel dans la constitution de la famille. La famille est composée d’un homme et d’une femme, où chacun joue son rôle, mais l'atmosphère paisible de la famille dépend de la présence et de la nature de la femme. Nous devons avoir une telle vision de la femme pour comprendre comment les femmes peuvent atteindre la perfection et quels sont leurs droits.

L’oppression des femmes dans l’Histoire
Dans l'Histoire, les femmes ont été opprimées dans les différentes sociétés. Cela est dû à l'ignorance des êtres humains. Cela vient de l’ignorance des humains qui, lorsqu'il n'existe pas de réglementation obligatoire ou une nécessité intérieure comme une foi forte qui est très rare, ou extérieure comme la loi, les puissants se permettent d’opprimer les faibles.

Malheureusement, au cours de l'Histoire, les femmes ont toujours été victimes d’oppressions. Ceci est dû principalement à l’ignorance du statut réel des femmes. Les femmes doivent trouver leur véritable statut et ne pas être opprimées parce qu'elles sont des femmes. Ceci est très mauvais. Les femmes ont été opprimées de manières différentes, parfois dans certains comportements qui ne sont pas considérés comme une oppression alors qu’en fait, il s’agit bien d'oppression. Un cas typique est l’orientation des femmes vers le luxe, le consumérisme, un maquillage inutile et le fait de les considérer uniquement comme des consommatrices. Il s'agit d'une grande oppression contre les femmes et peut-être de la plus grande car elle a détourné les femmes de ses buts, de ses idéaux sublimes d’épanouissement pour les occuper à des tâches futiles et sans valeur.

Les femmes dans le monde
En dépit de toutes les prétentions humaines, de tous les efforts de gens engagés et soucieux, et de toutes les activités culturelles, l'Humanité n'a pas encore réussi à trouver une solution appropriée à la question des relations entre les deux sexes, ni à celle des femmes qui est aussi la question des hommes, sous une autre forme. En d'autres termes, des positions extrémistes, des déviations et des malentendus sur cette question, ont abouti à l'oppression, à la violation de leurs droits, à des problèmes psychologiques et familiaux, et à des question insolubles sur la manière dont les hommes et les femmes doivent agir et se comporter les uns envers les autres. Ce sont des problèmes que l'Humanité jusqu'à présent, n’a pas réussi à résoudre. Les êtres humains qui ont fait de nombreuses découvertes dans le domaine matériel, dans les hauteurs du ciel et les fonds marins, et qui prétendent avoir des connaissances approfondies dans le domaine de la psychologie et de la psychanalyse ainsi que sur les questions sociales, économiques ou autres, et vraiment de nombreux progrès ont été faits dans ces domaines, sont incapables de résoudre ce problème !

Le rôle du Hijab (règles du vêtement islamique) dans la société
En Islam, il doit y avoir une distance entre les hommes et les femmes. Cela ne signifie pas que les femmes vivent dans un monde différent de celui des hommes. Non. Les hommes et les femmes vivent ensemble dans la même société et le même milieu de travail. Ils agissent ensemble dans de nombreux endroits. Ils collaborent pour résoudre ensemble les problèmes sociaux. Ils s’entraident en cas de guerre. Ils gèrent ensemble la famille et élèvent les enfants.

Cette distance s’exerce en dehors de la maison et du milieu familial. C'est un point principal dans un modèle islamique de société. Si ce point n'est pas respecté, nous assisterons à la même corruption que celle dont souffre l’Occident. Si ce point n'est pas respecté, les femmes ne seront plus les pionnières du mouvement vers les valeurs comme elles le sont actuellement dans l’Iran islamique. Le Hijab ne signifie pas une volonté d’isoler les femmes.

Ceux qui ont une telle perception du Hijab se trompent. Le but du Hijab est d'empêcher les hommes et les femmes d'avoir des relations illimitées sans frontières et sans normes précises. Une telle mixité est préjudiciable à la société ainsi qu’aux hommes et aux femmes, et en particulier aux femmes. Le Hijab aide les femmes à atteindre la position morale élevée qu'elles méritent et les protège contre les éventuelles déviations morales auxquelles elles sont exposées. Tout effort visant à défendre les femmes devrait être fondées sur la défense de leur morale. La morale sexuelle contribue à l’honneur et au respect des femmes, même chez des hommes immoraux et licencieux. La moralité de la femme lui apporte respect et prestige. L'islam insiste sur la question de la moralité des femmes. Cette moralité est également importante pour les hommes. Elle ne se limite pas seulement aux femmes. Les hommes doivent également faire preuve de moralité.

Dans les endroits où les femmes sont encouragées à abandonner le Hijab et contraintes à l’exhibitionnisme, premièrement c’est la sécurité des femmes qui en danger puis celle des hommes et des jeunes. L'islam a imposé le Hijab pour aider les hommes et les femmes à exercer leurs fonctions dans un milieu sain et en toute sécurité.

La responsabilité et le rôle des femmes
Dans une société islamique, les hommes et les femmes jouissent d'une liberté suffisante. La preuve est l’ensemble des textes islamiques sur ce sujet et les devoirs sociaux que l'islam a assignés aux hommes et aux femmes. Le Prophète Mohammad (SAWA) a dit: "Celui qui passe la nuit sans se soucier des problèmes des musulmans n'est pas musulman."

Cette parole du Prophète (SWA) n’est pas réservée aux hommes. Les femmes aussi doivent se sentir responsables des problèmes des musulmans, de la société islamique, du monde de l'Islam et de tout ce qui se passe dans le monde. C’est un devoir islamique.

Hazrate Fatimah (SA) était présente dans tous les événements qui se sont déroulés à Médine qui était devenu le centre politique et social après l’immigration du Saint Prophète (SAWA) dans cette ville. C’est un modèle à suivre pour les femmes qui montre le rôle des femmes dans un régime islamique.

Selon le verset 35 de la sourate Al-Ahzab, les Musulmans et Musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, ceux qui craignent et celles qui craignent (Dieu), ceux qui donnent et celles qui donnent l'aumône, ceux qui jeûnent et celles qui jeûnent, ceux qui préservent leur chasteté et celles qui la préservent, ceux et celles qui invoquent souvent Dieu: Dieu leur a préparé un pardon et une énorme récompense.

Les hommes et les femmes sont égaux dans leur fidélité, leur obéissance à Dieu, dans leurs actes humbles et sincères, dans le jeûne, la patience, la persévérance, et les efforts pour préserver leur moralité et leur rappel de Dieu.

La présence des femmes dans la société est tout à fait appropriée, appréciable et acceptable. Elles doivent être actives dans la société en respectant des limites islamiques. Les femmes constituent la moitié de la population active de la société. Avec des hommes et des femmes instruits, le nombre des personnes instruites sera doublé par rapport à l’époque où seuls les hommes recevaient une instruction. Avec les femmes, le nombre des enseignants sera doublé.

Il n'y a aucune différence entre les hommes et les femmes dans les activités de construction, l’économie et l’administration d'un pays, d’une ville, d’un village, d’un groupe ou d’une famille. Tout le monde est responsable et doit jouer son rôle dans ces différents domaines.

La base des mouvements sociaux des femmes
Un mouvement social ne peut réussir et avoir des résultats appropriés que s’il est fondé sur la sagesse, la réflexion, le discernement des intérêts et des bases logiques. Tout mouvement qui cherche à défendre les droits des femmes doit être fondé sur les mêmes critères. Autrement dit, chaque mouvement doit être fondé sur la sagesse et la compréhension des réalités de ce monde, sur une connaissance exacte de la nature des hommes et des femmes, de leurs droits et de leurs responsabilités particulières, et de ce qui est commun aux deux, sans passivité ou imitation aveugle. L’imitation et des décisions prises à l’aveuglette auront assurément de mauvais résultats.

Le rôle des femmes dans le développement national
Un pays qui a l'intention de s'engager dans un véritable mouvement de construction doit s’appuyer sur ses ressources humaines. Quand on parle de ressources humaines, il faut noter que la moitié de la population de chaque pays et de ses ressources humaines, est composée de femmes. Sans une vision juste de la place des femmes dans la société, la construction ne pourra pas se faire dans le vrai sens du terme et de manière globale. Les femmes aussi doivent être elles-mêmes, au courant de ces questions dans la perspective islamique, pour être en mesure de défendre leurs droits en fonction des principes islamiques. Les hommes aussi, comme tous les autres membres de la société, doivent être au courant des points de vue de l'islam sur les femmes et sur leur participation dans les différents domaines de la vie, leurs activités, leur éducation, leur travail, leur vie sociale et leurs activités politiques, économiques et scientifiques. Ils doivent être conscients du rôle des femmes à l'intérieur et à l'extérieur de la famille.

La nécessité d'une formation scientifique
Les femmes peuvent recevoir une éducation universitaire et supérieure. Il y a des gens qui pensent que les filles ne devraient pas faire d’études. C'est une erreur. Les filles doivent étudier dans les domaines qui leur sont utiles et qui les intéressent. La société a besoin de femmes éduquées comme elle a besoin d’hommes instruits. Bien sûr, l'ambiance dans laquelle elles font leurs études doit être saine. Ignorer les principes moraux dans les relations entre hommes et femmes, n'est pas une condition préalable à l'éducation.

Au contraire, il est tout à fait possible d'acquérir des connaissances et de parvenir à des positions élevées, en observant ces principes. Le savoir est une chose précieuse. Je soutiens l'idée que dans une société islamique, il faut qu’il y ait des femmes spécialisées dans tous les domaines. Certaines femmes pensaient qu’elles devaient se limiter aux domaines de la gynécologie et de l'accouchement. Ce n'est pas juste. Les femmes doivent poursuivre leurs études dans différents domaines spécialisés de la médecine, en cardiologie, en neurologie, etc. C’est à la fois un devoir religieux et social.

La nécessité de la lecture chez les femmes
L’un des travaux essentiels est l’alphabétisation des femmes. Une mesure importante à cet égard est de généraliser l’habitude de la lecture chez les femmes. Il faut trouver des moyens originaux pour encourager les femmes à lire. Les livres sont une source de connaissances qui aident à mieux réfléchir, à mieux comprendre, à mieux innover et à adopter de meilleures positions.

Le travail des femmes
Non seulement l'islam n'est pas opposé au travail des femmes mais il l’estime nécessaire tant qu'il n'empêche pas les femmes de remplir leur principal devoir qui est l'éducation des enfants et la protection de la famille. Aucun pays ne peut se passer de la main-d’œuvre féminine.

Il y a des gens qui tombent dans les extrêmes. Il y a des femmes qui pensent qu'elles ne doivent pas s’occuper d’activités sociales car cela les empêche de s’occuper de leur mari, de leurs enfants et du ménage. Il y a aussi des femmes qui pensent qu’elles ne doivent pas s'occuper de leur mari et de leurs enfants et qu’ils sont un frein à leurs activités sociales.

Ce sont deux conceptions erronées. Il ne faut abandonner aucun des deux domaines au profit de l'autre. Bien sûr, la question n’est pas de savoir si la femme a un emploi ou non, bien que l'islam soit d’accord avec l'emploi des femmes sauf dans des cas spécifiques qui sont l’objet de divergences ou d’accord entre les jurisconsultes.

La question principale au sujet les femmes et qui a été complètement négligée en Occident, est la nécessité d’un sentiment de sécurité que les femmes doivent ressentir, la possibilité d’exploiter leurs talents et la nécessité de ne pas être opprimées dans la société, dans la famille ou chez leur mari ou leur père. Ceux qui sont actifs dans les questions féminines doivent faire des efforts dans ce sens.
 

3766 Vues | 29-04-2013 | 15:43


 
La Prière des Jours
Articles en relation
Lettre de l’Imam al-Khâmine’î.. ..aux jeunes des pays occidentaux_29/11/2015images-hassanarticles-hassanAudience du Guide Suprême Accordée à des Centaines de Professeurs d’Université (02/07/2014)Les Maisons d’Allah Les Mosquées
    
 
  Organisation d'al-Maaref Islamique