courrier éléctronique عربي English Livre d'or Recherche Rayon de la semaine Liste de Distribution
Lettre de l’Imam al-Khâmine’î.. ..aux jeunes des pays occidentaux_29/11/2015
 

les catégories » Occasions » Mois De Ramadan » Journée d‘al-Qods

Diminuer le texte Augmenter le texte Envoyer à un ami Imprimer
La Journée d’al-Quds, dans les pensées de l’Imam Khomeyni

Tous les ans, au dernier vendredi du mois béni de ramadan, nous sommes témoins des manifestations générales organisées par les Musulmans, pour protester contre les ennemis du monde musulman, notamment, les Etats-Unis et Israël, et pour soutenir le peuple opprimé palestinien. Dans le même temps, ces manifestations présentent une image de l’unité des Musulmans du monde, face aux grandes puissances matérialistes.
La Journée mondiale d’al-Quds est le jour où les Musulmans mettent de côté toutes leurs divergences de vue ethniques ou confessionnelles, pour condamner, unanimement, le Sionisme international et ses mercenaires.

L’origine de la désignation de la Journée mondiale d'al-Quds trouve sa source dans les pures pensées islamiques du défunt Imam Khomeyni _ que sa demeure soit au paradis. Dès sa jeunesse, l’Imam Khomeyni avait toujours mis en garde les gens et ses interlocuteurs, contre le danger du Sionisme. La désignation d’une journée mondiale d'al-Quds, par l’Imam Khomeyni _que sa demeure soit au paradis_ a porté un coup dur à l’impérialisme. Aujourd’hui, nous voyons comment le régime occupant israélien observe des mesures draconiennes de sécurité, aux alentours de la Mosquée d'Al-Aqsa, pour empêcher le rassemblement et la manifestation des Musulmans palestiniens, à l’occasion de la Journée d'al-Quds.
Le point très important, dans la désignation du dernier vendredi du mois béni de ramadan, en tant que "Journée mondiale d'al-Quds", c'est que l’Imam Khomeyni n’a pas seulement visé la question de la noble Qods et de la Palestine, mais qu'il est allé beaucoup plus loin : le grand fondateur de la République islamique d’Iran, lorsqu’il parlait de la "Journée d'al-Quds", ne s’adressait pas seulement au peuple palestinien, mais il voulait mobiliser toutes les forces et toutes les capacités potentielles du monde musulman, pour créer un front large et unique, face à l’ennemi sioniste et face à toutes les puissances arrogantes de l’Occident qui soutenaient les occupants israéliens. Dans le présent article, nous examinerons les aspects différents de la "Journée d'al-Quds", dans l’optique et les pensées pures du défunt Imam Khomeyni _que sa demeure soit au paradis_ qui était, incontestablement, la personnalité la plus influente du monde musulman, depuis plusieurs siècles.
 

L’Imam Khomeyni et la question de la Palestine :
La pensée du combat contre le Sionisme et contre le régime occupant d’Israël constitue, en réalité, l’un des fondements les plus remarquables des pensées et des idées du défunt Imam Khomeyni _que sa demeure soit au paradis. Cependant, il ne faut pas perdre de vue le rôle important du défunt Ayatollah Kachani. Il est à rappeler que c’était lui qui, pour la première fois, en Iran, avait prononcé un discours, pour condamner le Sionisme et le régime israélien, en 1948. Il a su, également, organiser une manifestation populaire, en Iran, la même année, pour protester contre Israël.

En réalité, l’Imam Khomeyni s’est inspiré, en quelque sorte, des pensées et des prises de position du défunt Ayatollah Kachani, dans le cadre de la responsabilité qu’il ressentait par rapport au monde musulman, pour s’opposer, à son tour, au Sionisme mondial. Nous pouvons, donc, en conclure qu’après le décès du défunt Ayatollah Kachani, l’Imam Khomeyni est devenu le porte-étendard de la lutte contre le Sionisme, en Iran. Il a fallu attendre, cependant, jusqu’en 1962, pour la première prise de position officielle de l’Imam Khomeyni _que sa demeure soit au paradis_ contre le régime israélien. Cette prise de position avait, d’ailleurs, coïncidé avec le début de ses activités politiques contre le régime des Pahlavis.

Il est à rappeler que le régime du Shâh avait décidé de ne pas s’aligner sur la politique d’embargo pétrolier imposé au régime israélien. Dans le même temps, le Shâh s’est abstenu de rallier le camp des pays arabes et islamiques, pour rompre les relations politiques et diplomatiques avec le régime israélien. A cette époque-là, le défunt Imam Khomeyni _que sa demeure soit au paradis_ avait déclaré, lors d’une interview : «L’une des raisons de notre opposition au Shâh puise sa source dans le soutien qu’il exprime pour Israël. J’ai toujours dit que le Shâh s’est mis à collaborer avec le régime d’Israël, dès son apparition illégitime. Lorsque la guerre entre les pays musulmans et le régime israélien était arrivée à son apogée, le Shâh, qui s’était emparé, illégalement, des richesses pétrolières des Musulmans iraniens, n’a pas cessé la vente de pétrole à Israël. Voilà l’une des raisons de mon opposition au Shâh».

En réalité, si l’Imam Khomeyni s’était mis à diriger le combat du peuple iranien contre la tyrannie des Pahlavis, à l’intérieur de l’Iran, il avait fondé ses prises de positions extérieures sur la question de la Palestine et autour de la réalisation des idéaux de la libération d'al-Quds. Cela constituait, dès le départ, l’un des fondements de sa politique étrangère. Avant même la victoire de la Révolution islamique, en Iran, le défunt Imam Khomeyni _que sa demeure soit au paradis_ avait dit : «Je considère toute démarche en faveur de la reconnaissance – d’une manière ou d’une autre – du régime israélien, comme une grande catastrophe, pour les Musulmans, et une grande honte, pour les gouvernements des pays islamiques. Je considère, donc, l’opposition à ce complot de reconnaissance, comme une grande obligation religieuse, pour tous les Musulmans. J’invoque Dieu Tout Puissant, pour qu’Il nous protège contre les complots tramés par ces soi-disant Musulmans qui veulent porter préjudice à l’Islam».

En 1982, l’Imam Khomeiny avait expliqué, en ces termes, ses activités de longue date, dans la lutte contre le Sionisme et le régime israélien : «Depuis plus de vingt ans, j’ai toujours souligné, dans mes discours et propos, sur le fait qu’il faut éviter de reconnaître l’entité israélienne, comme un véritable Etat indépendant. C’est un régime dangereux, qui doit disparaître. C’est un grand danger pour le monde». Voilà comment le défunt Imam Khomeyni considérait le combat contre Israël comme un devoir religieux, pour les Musulmans du monde entier. Pour lui, ce combat devait se fonder sur la négation du régime israélien. Dans cette optique, l’Imam Khomeyni autorisait, alors, qu’une partie de la zakat et des charités soit consacrée à aider les combattants palestiniens. Selon lui, les Musulmans devaient, en effet, défendre la cause palestinienne, par tous leurs moyens.

Pour lutter, efficacement, contre le régime israélien, le défunt Imam Khomeyni _que sa demeure soit au paradis_ se servait de tous les moyens existants. Il était parfaitement conscient des liens et des rapports entre les peuples, mais connaissait, aussi, le langage à utiliser, pour s'adresser aux gouvernements des pays islamiques. Ce langage était, tantôt doux, tantôt dur. Il disait par exemple : "Je conseille aux dirigeants palestiniens de mettre fin à ce processus de négociations inutiles avec l'ennemi sioniste et de s'en remettre à Dieu Tout Puissant, à la force du peuple palestinien et à la force de leurs armes, pour lutter contre les Sionistes jusqu'à la dernière goutte de de leur sang. Ces jeux diplomatiques inutiles décevront les peuples combattants. Vous devez savoir que, ni le bloc de l'Est, ni le bloc de l'Ouest, ne vous soutiendront, dans ce combat. Renforcez donc votre foi en Dieu et appuyez-vous sur vos propres armes, pour vous battre contre le régime israélien". Lorsqu'il était nécessaire, le défunt Imam Khomeyni savait durcir le ton contre les dirigeants des pays arabes et musulmans.

Dans l'optique du défunt Imam Khomeyni _que sa demeure soit au paradis_ le Sionisme et Israël étaient des tumeurs cancéreuses à éradiquer. Si les Musulmans n'éliminaient pas ces tumeurs, ils devraient en souffrir, de plus en plus, jusqu'à la mort de l'ensemble du monde musulman. Selon lui, l'établissement des liens, sous toutes ses formes, avec le régime sioniste, était illicite. Il disait que le Sionisme est une idéologie raciste, anti-islamique et inhumaine. Le régime israélien constitue l'ennemi numéro un du monde musulman. Il ne s'agit pas d'une guerre entre le monde arabe et le régime israélien, mais d'une guerre plus vaste entre l'Islam et les Musulmans d'une part, et le sSonisme et l'Occident, de l'autre. Le régime israélien s'appuie sur le soutien des superpuissances, tandis que, pour l'éliminer, les Musulmans du monde entier devront s'en remettre à Dieu. Le régime sioniste est en train de créer des réseaux secrets, au sein du monde musulman, pour créer des discordes, parmi les pays islamiques, et pour piller les richesses de la région. Pour déjouer les complots du Sionisme mondial, les Musulmans devront revenir à la source de leur identité islamique, et reconnaître que le combat et le Djihad sont les meilleures voies permettant de l'emporter sur les ennemis. Dans le même temps, le défunt Imam Khomeini -que sa demeure soit au paradis- insistait sur le fait que les Musulmans ne devaient jamais faire l'amalgame entre le Sionisme et le judaïsme.
 

L'initiative de l'Imam Khomeyni à désigner la Journée mondiale d'al-Quds :
En examinant, minutieusement, les propos et les prises de position de l'Imam Khomeyni _que sa demeure soit au paradis_ à propos de la Journée mondiale d'al-Quds, nous nous apercevons du fait que, dans son optique, la Journée d'al-Quds devait être comprise, dans son aspect global et universel. Par ailleurs, en désignant la Journée d'al-Quds, l'Imam Khomeyni avait mis l'accent sur ce qui était commun, pour tous les Musulmans du monde, au-delà des considérations d'ordre confessionnel ou ethnique. Cela renforçait, d'ailleurs, l'unité et la solidarité, au sein de l'Ummah islamique, en évitant que certains puissent transformer la question d'al-Quds et de la Palestine en une question ethnique ou nationale, afin d'empêcher les autres Musulmans d'y intervenir. Par ailleurs, l'Imam Khomeyni avait fait preuve d'une grande sagesse et d'une grande intelligence, en choisissant le dernier vendredi du mois béni de ramadan, en tant que Journée d'al-Quds. Pendant ce mois béni, les Musulmans du monde entier sont plus que jamais conscients de la spiritualité de la religion et de l'importance de la solidarité et de l'unité du monde musulman.

A ce propos, le défunt Imam Khomeyni _que sa demeure soit au paradis_ avait dit : "La Journée d'al-Quds est une journée mondiale. Elle n'appartient pas, uniquement, à la question d'al-Quds, mais elle est, également, la journée de la résistance et de l'opposition des déshérités du monde aux puissances arrogantes. C'est la journée de l'opposition des peuples opprimés par les Etats-Unis et les autres puissances, à la tyrannie et à l'oppression. C'est la journée où les déshérités du monde doivent se préparer au combat contre les Arrogants. C'est la journée où on comprend la différence entre les engagés et les hypocrites. Pour les engagés, c'est la journée où il faut se préparer au combat, tandis que, pour les hypocrites, c'est la journée de la honte, en raison de leurs liens secrets avec le régime israélien. La Journée d'al-Quds est le jour où il faut déterminer le sort des peuples opprimés. Ces derniers doivent faire entendre leur voix, face aux Arrogants, tout comme le peuple iranien, qui s'est révolté contre les tyrans et les oppresseurs. Toutes les nations musulmanes doivent se révolter et éliminer ces ennemis corrompus. La Journée d'al-Quds est le jour où nous devons tous faire preuve de notre volonté de sauver et de libérer la noble Qods, de sauver et de libérer nos frères et sœurs, en Palestine et au Liban".

Il convient ici de citer un autre passage des propos sages du défunt Imam Khomeyni _que sa demeure soit au paradis_ à propos de la Journée mondiale d'al-Quds : "La Journée d'al-Quds n'appartient pas, seulement, à la palestine. C'est la journée de l'Islam, c'est la journée du gouvernement islamique. C'est la journée où le drapeau de la République islamique doit être hissé dans tous les pays. C'est la journée où les grandes puissances doivent comprendre qu'il leur est, désormais, interdit d'étendre leur influence, dans les pays musulmans. Ceux qui ne participent pas à cette grande tâche sont contre l'Islam et pour Israël. Ceux qui y participent sont, évidemment, les forces engagées, qui s'opposent aux ennemis de l'Islam, surtout, les Etats-Unis et Israël. La Journée d'al-Quds est le jour où nous pouvons faire la distinction entre le camp du juste et le camp de l'injuste."

Le défunt Imam Khomeyni avait, également, une vision gnostique, sur la Journée mondiale d'al-Quds, là où il disait par exemple : "Pendant la Nuit de la Détermination, les Musulmans lèvent les mains vers le ciel, pour appeler leur Créateur, pour se libérer de la soumission à Satan et aux êtres diaboliques, afin de se soumettre, entièrement, à Dieu Tout Puissant. La Journée mondiale d'al-Quds est l'un des derniers jours du mois de ramadan, mois béni par le Seigneur. Il convient, donc, que les Musulmans du monde entier se libèrent de la soumission aux diables et aux superpuissances, pour se rallier au camp des serviteurs de Dieu. Il convient qu'ils coupent la main des criminels qui veulent imposer leur mainmise aux autres pays".
Le défunt Imam Khomeyni _que sa demeure soit au paradis_ accordait, également, une importance toute particulière à la mobilisation des peuples, pour lutter contre l'Arrogance, en s'adressant, directement, aux masses populaires, pour leur dire : "Les Musulmans doivent crier. Ils ne doivent pas croire que les slogans qu'ils scandent, dans les manifestations générales de la Journée d'al-Quds, n'ont pas d'efficacité. Car si tout le monde crie, cela va faire bouger les choses, et changer la situation".
 

865 Vues | 01-08-2013 | 13:43

Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


 
La Prière des Jours
Articles en relation
Ayatollah Khomeiny, l’Homme d’EtatLa Révolution Iranienne [Partie II]La Révolution Iranienne [Partie I]Sept Jours Après la Victoire de la Révolution IslamiqueL’Héritage spirituel de l’Imam al-Khomeiny
    
 
  Organisation d'al-Maaref Islamique