courrier éléctronique عربي English Livre d'or Recherche Rayon de la semaine Liste de Distribution
Lettre de l’Imam al-Khâmine’î.. ..aux jeunes des pays occidentaux_29/11/2015
 

les catégories » Education & Société » Education » L‘Homme

Diminuer le texte Augmenter le texte Envoyer à un ami Imprimer
De Quoi Est Constitué Notre Sang?


Etudions désormais, comment la circulation du sang nous permet d’effectuer plusieurs tâches.

Le transport de cargaison

Nous avons déjà expliqué que toutes sortes de substances sont envoyées aux organes concernés par le sang. Au même moment, les cellules du sang ramassent les déchets comme le gaz carbonique et s’assurent qu’ils ont bien été évacués du corps. De cette façon, le sang agit comme un broyeur de déchets s’arrêtant à chaque 100 trillions de cellules, plusieurs fois par jour ; il laisse aux cellules ce qu’elles demandent et, au même moment, ramasse tout ce dont elles n’ont pas besoin.

Le sang, qui n’est autre qu’un simple liquide, peut irréprochablement exécuter une tâche demandant une telle attention et responsabilité. Il connaît chacune des substances qu’il porte, leurs rôles, et leurs lieux de livraison. Par exemple, il ne transmettra jamais, à une cellule, le gaz carbonique qu’il a pris d’une autre cellule en tant que déchet. Il fournit toujours les cellules avec l’oxygène en y retirant le gaz carbonique. Le sang exécute cette tâche sans erreur ni fatigue, parce que cela fait partie du plan parfait que Dieu a créé dans le corps humain. Comme elles s’en remettent inconditionnellement au système créé par notre Seigneur, toutes les cellules sanguines exécutent leurs tâches sans la moindre erreur.

Des soldats dans le sang

Chaque jour, notre corps se bat contre plusieurs bactéries et autres virus et microbes. Quelques-uns sont empêchés de rentrer dans le corps, alors que d’autres réussissent à y pénétrer. Mais il existe des cellules spéciales de défense dans notre corps pour lutter contre cela : ce sont les cellules immunitaires. Ces cellules, qui jouent le rôle de soldats protégeant nos corps des dangers qui le menacent, se déplacent dans le sang. Chaque fois qu’il y a une attaque d’ennemi, elles peuvent atteindre la partie concernée du corps à travers les vaisseaux sanguins et peuvent se battre facilement contre eux. Les cellules immunitaires n’ont pas appris leurs missions toutes seules, mais elles l’ont plutôt su depuis leur existence. Elles commencent l’exécution de leur devoir et protègent le corps depuis la seconde où il naît. C’est un excellent exemple de la parfaite création de Dieu qui a appris aux cellules, invisibles à l’œil nu, une importante connaissance, et les a placées à notre service.

La communication

Le sang sert aussi de moyen de communication dans le corps. Les messagers dans le sang que sont les hormones, transportent des messages aux organes concernés, tel un facteur distribuant ses lettres. Plusieurs processus incluant la croissance du corps, la soif, la respiration et le contrôle du niveau de sucre dans le sang, sont, grâce à de tels messages, distribués avec précision.

Le sang qui guérit les blessures

Vous avez sûrement observé qu’une petite blessure sur la peau arrête de saigner spontanément après un moment. Ceci, en fait, n’est pas fortuit. C’est un phénomène insolite puisque, dans des conditions normales, un liquide coulant d’un trou ne peut pas s’arrêter tout seul. Pour mieux comprendre ce fait, supposez que vous avez un ballon rempli d’eau ; si vous le percez avec une épingle, l’eau s’en échappera. Mais est-ce qu’il s’arrêtera sans votre intervention ? Bien sûr que non. Tout le volume d’eau contenu coulera du ballon jusqu’à ce qu’il se vide. Ceci s’applique sur tous les liquides dans des endroits fermés.

Le sang circule dans un circuit de veines fermées et coulera avec la moindre déchirure. Cependant, il est d’une grande importance pour notre santé de l’arrêter. Vous avez peut-être entendu parler de personnes mortes à cause d’une excessive perte de sang lors d’accidents ou d’opérations chirurgicales. Alors, selon vous, qu’est-ce qui peut arrêter une blessure de saigner ?

Certaines substances existant dans le sang arrêtent et ferment la blessure. Grâce à leur habileté, le saignement excessif est empêché. Ainsi, les caillots de sang permettent d’arrêter une hémorragie. Comme dans l’illustration de droite, quelques cellules sont informées de la veine endommagée et se dirigent vers elle immédiatement. Elles s’alignent d’abord tout au long de la blessure et bouchent l’écoulement de sang en tissant une toile. Cette toile raidit après un moment et forme ce qu’on appelle communément une cicatrice.

Réfléchissons ensemble maintenant, est-ce que cette série d’actions planifiées peut se produire par hasard ? Comment quelques cellules sanguines sont informées de dommages quelque part dans les vaisseaux sanguins, lesquels forment un monde gigantesque comparé à leur taille ? Pourquoi s’efforcent-elles d’empêcher l’écoulement du sang ? Comment savent-elles qu’il faut fermer la blessure afin de stopper la perte du sang ? Qui a appris à ces cellules qu’il faut fermer la blessure ?

Les cellules n’ont pu, ni apprendre toutes ces choses par hasard, ni les accomplir par elles-mêmes. Même l’être humain, qui est intelligent, ne peut pas être l’auteur d’un tel système détaillé et apprendre aux cellules ce qu’elles doivent faire. Certainement, l’intelligence démontrée par ces cellules ne leur appartient pas. Dieu seul la leur inspire et Lui seul en est capable.

Dieu nous informe de l’excellence de Sa création comme suit :

"Celui qui a créé sept cieux superposés sans que tu vois de disproportion en la création du Tout Miséricordieux. Ramène [sur elle] le regard. Y vois-tu une brèche quelconque ? Puis, retourne ton regard à deux fois : le regard te reviendra humilié et frustré" (Sourate La Royauté : 3-4)

Un fluide miraculeux sans égal : le sang

Les scientifiques ont dirigé plusieurs études afin de produire un liquide similaire au sang. Cependant, ayant échoué, ils ont abandonné l’essai d’imiter le sang et ont concentré leurs recherches sur d’autres domaines.

Les scientifiques ne peuvent pas imiter le sang parce que les échantillons de sang retirés d’un vaisseau sanguin se solidifient subitement, et la structure du sang devient impropre à l’étude. Ils ne peuvent pas travailler non plus à préserver ces échantillons dans une éprouvette parce que les cellules du sang ne survivent pas totalement dans un tube. C’est pour cela que les scientifiques furent obligés de séparer les cellules du sang et de les examiner individuellement. Sans nul doute, c’est une des plus irraisonnable et illogique conclusion dans le monde que de penser qu’une telle substance parfaite, qui ne peut même pas être imitée, avec toutes les informations réunies pendant des années par l’être humain, soit arrivée à l’existence spontanément et par hasard. Dieu a créé le sang comme une substance indissociable. Une cellule sanguine, dotée d’autant de capacités étonnantes, est une des manifestations de l’infinie sagesse de Dieu dans le corps humain.


Source: quran.al-shia.org

1019 Vues | 26-03-2014 | 15:49

Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


 
La Prière des Jours
Articles en relation
Aidez-le à Jouer Tout SeulLa Foi et la Simplicité de Vie de Sayeda Zahraa (P)La Bataille de KhaybarL’Air Conditionné Qui Circule Sans Interruption Dans Notre CorpsLes Moteurs Microscopiques Du Corps : Les Muscles
    
 
  Organisation d'al-Maaref Islamique