courrier éléctronique عربي English Livre d'or Recherche Rayon de la semaine Liste de Distribution
Lettre de l’Imam al-Khâmine’î.. ..aux jeunes des pays occidentaux_29/11/2015
 

les catégories » Famille du Prophète » Les infaillibles » Imam Mohammad Al-Jawad » Vie de l'Imam al-Jawad

Diminuer le texte Augmenter le texte Envoyer à un ami Imprimer
Sous l’œil protecteur de Dieu, en dépit de tous les défis


Ce sont des choses que tous ceux qui militent ou combattent pour Dieu doivent en être profondément conscients. Ils doivent être profondément conscients du fait que le vrai est leur seul compagnon dont la compagnie leur est tant désirable. Et du fait que le faut est la chose pour laquelle ils n'ont que de la répulsion.

Cela leur ouvre les grandes portes de l'espoir dans la vie, et c'est de cela que le Commandeur des croyants, 'Ali (Psl) parlait lorsqu'il a dit :

" Que les gens soient très nombreux autour de moi ne me procure pas davantage de gloire ; que je sois abandonné par les gens, cela ne me fait pas sentir que je suis seul et délaissé ".

Il disait à ces partisans : " N'ayez pas, en empruntant la voie du vrai, le sentiment que vous êtes seuls et délaissés, rien que parce que ceux qui empruntent cette voie sont peu nombreux ".

L'attitude de l'Imâm 'Ali (Psl) qui a défié les pouvoirs qui ont interdit tout contact avec Abû Dharr en prenant partie pour lui et en le soutenant nous apprend comment soutenir les opprimés qui suivent la voie du vrai lorsqu'ils sont persécutés par les pouvoirs.

Un certain homme a dit à l'Imâm al-Jawâd (Psl) : " donne-moi un conseil ".

Il lui a répondu : " Tu l'accepterais ? ".

Obtenant une réponse positive, il lui a dit : " Que la patience soit ton coussin et que l'indigence soit ton collier ; renonce à tes désirs, lâche tes envies et sache que tu es toujours sous l'œil de Dieu ".

 

Nous devons ainsi dormir dans le lit de la patience pour ne pas faiblir face aux défis et aux épreuves de la vie. Nous devons être patients si nous nous trouvons aux prises avec la pauvreté.

Nous devons supporter la douleur et la privation en attendant les dons de Dieu. Nous devons renoncer à nos désirs car ils nous conduisent loin du vrai, nous font perdre notre équilibre et nous engouffrent dans l'Enfer.

Nous devons lâcher nos envies et ne pas espérer voir nos ambitions se réaliser. Sinon, nous devons les examiner et les lâcher si nous trouvons qu'ils nous éloignent du vrai et nous emportent loin de la voie de Dieu.

Là où vous vous trouvez, vous êtes toujours sous le contrôle de Dieu.

Vous êtes en même  temps sous l'œil protecteur de Dieu. Vous devez vivre en vous contrôlant face à chaque option, grande ou petite, car Dieu vous contrôle.

Face au désespoir et à la vexation, vous devez savoir que vous êtes sous l'œil protecteur de Dieu. Voyez donc comment vivre et agir.

Une quantité d'étoffe de grande valeur a été une fois envoyée à l'Imâm al-Jawâd (Psl) ; mais des pilleurs s'y sont emparés en route.

La personne qui la transportait a écrit à l'Imâm (Psl) pour le mettre au courant de l'affaire.

Pour répondre, l'Imâm (Psl) a écrit de sa propre main ce qui suit : " Nos âmes et nos biens sont des dons que Dieu nous donne en les déposant en notre possession. Il nous laisse en jouir tout en étant contents et satisfaits, mais Il peut les récupérer et Il nous inscrit des bonnes œuvres pour nous récompenser notre privation. Celui dont la mortification due à leur perte est plus grande que sa patience, se verra perdre la récompense ; nous demandons refuge auprès de Dieu contre une telle perte ".

 

 Cela veut dire que nos âmes qui sont crées par Dieu nous sont données comme emprunt pour un délai donné. Nos biens sont donnés aussi pour un temps prédéterminé. Nous en jouissons dans les limites qui nous sont offertes et nous nous en réjouissons. Lorsque Dieu les récupère, nous les considérons comme déposés chez Dieu et nous en aurons une récompense.

Cette Tradition est une leçon adressée au croyant lui demandant de ne pas s'attrister et s'affliger lorsqu'il subit des pertes matérielles.

Il doit, au contraire, considérer la vie sous un angle plus conscient et penser que les circonstances peuvent lui assurer des gains ou des pertes qui, tous les deux doivent être acceptés avec le minimum possible d'émoi ou d'excitation.

Il doit se tourner vers sa foi en Dieu et comprendre que les biens sont des empreints que Dieu met en notre possession et qu'Il peut les récupérer à chaque moment en vertu des lois universelles et historiques que Dieu met en actions avec toutes leurs conséquences positives ou négatives dont le but est d'habituer les hommes à être équilibrés face aux évènements.

Le Noble Coran en parle en disant : "Ainsi ne regrettez pas un bien qui vous échappe, ni ne vous réjouissez à l'excès de celui qui vous échoit" (Coran LVII, 23).

Ce sont ces évènements qui permettent à l'homme de vivre l'expérience de la patience, expérience à travers laquelle Dieu nous donne de la force.

Sans cette force issue de la patience, l'homme se trouve dans un état de mortification ne lui permettant pas de relever les défis de la vie, chose que Dieu n'accepte point pour l'homme qui doit assumer ses responsabilités à l'égard de la vie sur tous les plans ayant besoin de la force de la volonté, de la conscience de la réalité et de la fermeté de l'attitude.
 

1431 Vues | 04-10-2013 | 16:26

Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


 
La Prière des Jours
Articles en relation
Ne pas être un ennemi de DieuL’Imam al-Jawâd : L’Imam miraculeux
    
 
  Organisation d'al-Maaref Islamique